“Mind the gap” : Entre les grandes entreprises d’aménagement du territoire et leurs publics non contractuels

      Guy-El-Karim Berthomé (AgroParisTech, Clermont), « “Mind the gap” : Entre les grandes entreprises d’aménagement du territoire et leurs publics non contractuels », in GIS Démocratie et Participation, Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”, Saint-Denis, 29-30 janvier 2015, ISSN en cours, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/1823

 

Télécharger

Télécharger

   

 Résumé de l’article

Comment les personnels des grandes entreprises d’aménagement du territoire entrent en discussion avec des publics territoriaux ? Si les protocoles empruntés par les entreprises pour mener ces concertations sont difficilement traçables, ils s’affirment en tous cas comme différents d’une firme à l’autre : modèle traditionnel reporté, ou protocole précisément conçu pour la concertation. Les firmes se distinguent les unes des autres à ce sujet, leurs personnels en interne aussi, et les mondes de l’entreprise et de la recherche également. En effet, d’après un point de vue répandu parmi les chercheurs, les protocoles suivis par les entreprises devraient naturellement buter sur le caractère imprédictible et incommensurable de ces processus. Derrière la mise en œuvre, se pose donc ici la question de la stratégie de concertation des firmes, et de son efficience.

Pour aller au-delà de contributions standards comme celle de Crilly, Zollo et Hansen (2012, Academy of Management Journal), il semble nécessaire de mener une étude longitudinale pour éclairer les ressorts de ces actions. L’idée de travailler en partenariat assez étroit avec des entreprises s’impose, de façon à pouvoir mettre en dialogue les différentes communautés, et revenir sur la fragmentation et le manque de partage de clés de lecture.

 

 Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”

 

  Guy-El-Karim Berthomé (AgroParisTech, Clermont), « “Mind the gap”: between land use planning firms and their non contractual publics »

 Abstract

How does the staff of land use companies enter into discussion with territorial audiences? The protocols used by companies to conduct such dialogues are not easily traceable, but at least they’ve been claimed in different way from one firm to another: traditional model postponed or protocol specifically designed for consultation. Moreover differences are found in firm internally, and between business and research worlds too. Indeed, according to a widespread point of view among researchers, companies’ protocols should stumble over the natural unpredictability and immeasurability of stakeholders dialogue. Behind the implementation, is thus raised the issue of the firm’s dialogue strategy, and its efficiency.

To go beyond standard contributions such as Crilly, Zollo and Hansen (2012, Academy of Management Journal), it seems necessary to carry out a longitudinal study to point up the springs of these actions. Hence the idea that emerged is to work closely with firms, in order to overcome the fragmentation and lack of sharing interpretative keys.

 

Abtracts of the Conference “Practitioners ans Researchers on Public Participation:Dangerous Liaisons and Fruitful Relations”