Conceptions participatives et engagements collaboratifs pour l’agrobiodiversité

   

Pascale Moity-Maizi (UMR Innovation, SupAgro) et Bérangère Storup (FSC), « Conceptions participatives et engagements collaboratifs pour l’agrobiodiversité. Nouvelles postures, apprentissages et incertitudes d’une nouvelle vague de projets de recherche-action en faveur de la transition agroécologique », in GIS Démocratie et Participation, Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”, Saint-Denis, 29-30 janvier 2015, ISSN en cours, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/1835

 

Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l’article

L’expérience des laboratoires hors murs s’organise à partir d’un projet de recherche-action participative, conçu et piloté par un petit collectif de chercheurs, enseignants-chercheurs, membres d’associations et praticiens dans l’agriculture, en France, au Maghreb et en Afrique de l’ouest. L’enjeu et l’objectif premier de ce projet est d’arriver à formaliser et à pérenniser une démarche de recherche collaborative pour des acteurs ayant un même objectif de réhabilitation de la biodiversité cultivée. Les associations partie prenante ne constituent pas là des acteurs bien distincts des autres puisque certains de leurs membres sont eux-mêmes chercheurs, agriculteurs, ou autres professionnels de l’agriculture, et les uns et les autres sont essentiellement liés par une ambition commune, à savoir la défense de l’agro-biodiversité cultivée et la transition agroécologique. Les interactions et la confrontation des engagements des uns et des autres se concrétisent à travers différents dispositifs d’échanges sur le terrain. C’est au cours de ces rencontres que se révèlent et se confrontent des logiques institutionnelles, des normes culturelles ou politiques qui montrent toute la difficulté de s’engager dans de tels dispositifs et de co-produire des connaissances. Il est alors pertinent de réfléchir les positions des uns et des autres dans ces dispositifs, d’en proposer une analyse en termes de passages de frontières et d’identifier les risques, les incertitudes et limites aux engagements de certains chercheurs aux côtés des agriculteurs pour construire ensemble de nouvelles façons de faire de la recherche, pour les faire reconnaître et au-delà pour défendre une science participative telle que l’agroécologie.

 Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”

 

  Pascale Moity-Maizi (Umr Innovation, SupAgro) & Bérangère Storup (FSC), “Participatory approaches and collaborative commitments for agrobiodiversity. New postures, learning and uncertainties of a new wave of action-research projects for agro-ecological transition

 Abstract

Outside laboratories experience is organized from a participatory action-research project, designed and run by a small group of researchers, members of associations and practitioners in agriculture in France, Maghreb and West Africa. The challenge of this project is to get to formalize and sustain a collaborative research approach for actors with a common goal: rehabilitation of crop biodiversity. The associations involved are not to be distinguished from other actors because some of their members are themselves researchers, farmers and other agricultural professionals, and they are all essentially linked by a common ambition, which is agro-ecological transition. Interaction and confrontation of one and other commitments are realized through various exchange devices on the field. It is during these meetings that institutional logics reveal and confront themselves, and that cultural and political norms show the difficulty of engaging in such devices and co-produce this type of knowledge. It is then relevant to consider the positions of each other in these devices, to offer an analysis in terms of border crossings and to identify the risks, uncertainties and limits of the liabilities of some researchers commitments to build with farmers new ways of doing research, for recognition and uphold agroecology as a participatory science.  

Abtracts of the Conference “Practitioners ans Researchers on Public Participation:Dangerous Liaisons and Fruitful Relations”

 

biodiversité agroécologie participation connaissances engagement recherche de plein air