Renforcer des publics « faibles ». Circulation, structuration et hybridation de publics autour de dispositifs participatifs en ligne

          BADOUARD Romain (2011), "Renforcer des publics « faibles ». Circulation, structuration et hybridation de publics autour de dispositifs participatifs en ligne", communication à la deuxième journée doctorale sur la participation du public et la démocratie participative, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, 18 octobre 2011.

 

 

Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l'article

  Au début des années 2000, en décidant d'héberger ses consultations permanentes sur une plateforme web, la Commission Européenne ouvre ses procédures consultatives à de nouveaux acteurs. Si celles-ci constituent historiquement un espace de participation pour les organisations de la société civile et les groupes d'intérêt, leur mise en ligne s'accompagne d'une implication accrue de citoyens "ordinaires", qui viennent y côtoyer des ONG, des groupements professionnels, et des institutions. La rencontre de ces différentes catégories d'acteurs au sein d'un même espace de participation permet-elle de renforcer les "publics généraux" constitués par l'ensemble des citoyens ? Rien n'est moins sur, tant le modèle porté par la plateforme valorise une participation individualisée, en interdisant les interactions entre les acteurs et en les catégorisant selon leur « nature » (individus, organisations de la société civile, autorités publiques). Cette communication se propose d'étudier les formats de médiation et de participation portés par une plateforme institutionnelle, en sortant des limites du site en lui-même afin de suivre les différents publics dans les arènes au sein desquelles ils interagissent et construisent des décisions collectives. L'étude des formes de participation à l'échelle européenne révèle ainsi des  dynamiques complexes et inédites, dont l'intérêt dépasse le périmètre des études européanistes. Elle permet de mettre à jour des modèles de communication et de collaboration originaux, dans lesquels s'investissent des acteurs variés, afin d'influencer via différents canaux les décisions de la Commission.      

 Abstract 

  Since the early 2000's, the European Commission hosts its public consultations on an online platform, Your Voice in Europe. If these consultative processes are historically linked to expertise and lobbying practices, online participation allows an opening of the procedures towards « ordinary » citizens. Is the recognition of individuals as legitimate actors, along with NGO, interest groups and public authorities, leads to an empowerment of "general" or "weak" publics, by their collaboration with "strong" ones? This paper intends to show that the technical features of online participative websites shape the interactions between actors and thus the conditions of a hybridisation between different publics. It aims at linking various types of participants with their related communicative spaces, where they plan collective actions in order to influence Commission's decisions.

 

 

 

 Actes du Premier Congrès du GIS Démocratie & Participation