La démocratie participative dans la recomposition du territoire régional

   

MAZEAUD Alice, La démocratie participative dans la recomposition du territoire régional, thèse pour le doctorat de sciences politiques, à la faculté de droit et de science politique de l'université de La Rochelle, 1et décembre 2010

.

 

Télécharger

Accéder à la thèse

 

Résumé de la thèse

En 2004, la région Poitou-Charentes connait sa première alternance : l'équipe nouvelle affiche son intention de changer la politique régionale et présente « la démocratie participative » comme un choix de méthode d'action publique discriminant. En analysant conjointement les conditions d'importation et de mobilisation des idées et le travail de négociation, de mobilisation et de transaction entre les acteurs engagés à titre divers dans la production de l'action publique, nous mettons en évidence les dimensions idéologique, politique et institutionnelle de la fabrique de l'alternance, entendue comme le processus au cours duquel une équipe nouvellement élue tente de faire reconnaître son offre politique comme discriminante, de convertir l'organisation aux nouveaux objectifs qui lui sont assignés et de renégocier l'identité, les ressources et la valeur des porte-parole du territoire régional, institués par l'équipe précédente ; porte-parole avec lesquels et sur lesquels elle doit agir pour engager une action de transformation de la société locale et assoir sa position dans la compétition politique. En comparant trois dispositifs participatifs ("Budget participatif des lycées", "Jury citoyen d'évaluation de la politique régionale Transport et Mobilité" et "forum participatif sur l'eau"), nous analysons comment l'environnement régional, institué autour des politiques conduites par l'équipe précédente, se décompose et se recompose au cours de la mise en œuvre des procédures participatives qui mobilisent un public élargi de citoyens ordinaires. Ainsi, nous montrons comment ces instruments participatifs sont des vecteurs et des révélateurs d'une redéfinition du style politique et des catégories d'intervention publique régionaux.

Thèse soutenue à La Rochelle, le 1er décembre 2010, devant le jury suivant :

Membres du Jury :

Loïc Blondiaux (rapporteur), Pr à Paris 1Brigitte Gaïti (directeur de thèse), Pr à Paris 1Rémi Lefebvre (rapporteur), Pr à Lille 2Pierre Mazet, MCF à La RochellePierre Sadran, Pr à l'IEP de Bordeaux.