S’engager dans les espaces publics. Participation politique et engagements multiples

  Colloque

 S’engager dans les espaces publics Participation  politique et engagements multiples

    Le colloque « S’engager dans les espaces publics, participation  politique et engagements multiples » est organisé dans le cadre du  projet « Processus et acteurs latino-américains de la participation  politique » financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR) et  par l’Institut de recherche du développement (IRD). Ce projet a  analysé les formes diverses de la participation politique tant dans  des expressions contestataires que dans des arènes de démocratie  participative, et interrogé les articulations entre acteurs engagés,  structures d’encadrement et de mobilisation (partis, associations)  et pouvoirs publics, dans une perspective comparée.   Au cours de deux journées de travail, on s’interrogera sur la  pluralité des espaces publics en démocratie, au-delà des cas latino- américains. Plutôt que de discuter la qualité de la démocratie, on  observera les manières dont les formes de participations se  structurent, s’inscrivent dans des relations de pouvoir spatialisées  et éventuellement les modifient, notamment dans les interactions  avec les autorités, que ce soit pour prendre part à la prise de  décision ou pour contester. Pour enrichir les débats contemporains  sur les renouvellements de la démocratie, il parait donc pertinent  de comprendre la participation comme un ensemble de comportements  politiques ancrés dans des espaces multiples. L’espace est entendu  ici à la fois comme les lieux physiques de la mobilisation et de la  participation mais aussi comme les ensembles sociaux et politiques  dans lesquels s’inscrivent les individus. De ce fait ces espaces  sont dessinés à la fois par les positions multiples des individus et  des groupes ainsi que par les formes d’encadrement social et  politique. A partir d’une approche empirique des terrains, les  travaux présentés dans ce colloque exploreront l’hypothèse d’un  continuum des comportements de participation, de la contestation aux  institutions participatives en passant par les syndicats et les  partis.   C’est donc la circulation des groupes et des individus engagés d’une  arène et d’un espace à l’autre qui est ici au cœur du questionnement  sur la participation. Observer les mobilités et le multi-engagement  renvoie à des enjeux présents dans le débat scientifique  contemporain, autour de questionnements portant sur : ♦ les processus d’ouverture des espaces publics à des groupes sociaux  et politiques peu participants, ainsi que sur les effets –réels ou  attendus- de politisation des politiques participatives ♦ l’inscription de l’espace du mouvement social dans une continuité  avec celui des institutions politiques ♦ la différenciation des formes de sociabilité militante et de  participation politique selon les groupes sociaux et les lieux ♦ les transformations du militantisme, avec la raréfaction de la  figure du militant engagé permanent et de l’institution totale, au  profit d’un militant plus intermittent, multi-engagé, aux  appartenances et pratiques multiples.    

Programme 

    Jeudi 5 avril 2012   9h : Accueil des participants   9h15 : Mot de bienvenue de Christian Lequesne, directeur du CERI   10h - 12h30 : Deux tables rondes

 Mobilités militantes et circulations

  → Mobilités géographiques Discutant : Choukri Hmed Salle Jean Monnet   Sylvie Ollitrault (CRAPE, Sciences Po Rennes), "L’engagement à l’épreuve des mobilités géographiques. Pourquoi l’engagement local/global connaît-il un si grand succès ?" Charlotte Pujol (ESO, Angers), "Du détournement des usages de l’espace public à la mise en visibilité d’une citadinité  illégitime : le cas des mouvements de chômeurs de Rosario" Clémence Petit (GSPE-PRISME, Université de Strasbourg), "Structuration des espaces militants et mobilités sous contrainte. Enjeux et usages des engagements multiples contre la transformation urbaine à Istanbul"   → Les multi-engagements Discutant : Lilian Mathieu Salle de conférences   Julie Metais (IRIS, EHESS et Université de Montréal), "Du syndicat à la vie communautaire, du Zocalo à la Sierra : formes d’engagement des institutrices et instituteurs de l’Etat de Oaxaca" Audrey Celestine (CECILLE, Lille 3), "Boricua Power ? Les formes de la participation politique des Portoricains à New York" Franz Walter Nique (CRSP-CESSP, Paris 1), "Activisme territorial et militance politique. Le cas de Proyecto Sur en Argentine"     13h-14h : Repas     14h - 18h30 : Deux tables rondes

 L’ancrage de la participation dans l’espace social

  → Séance 1 (14h-16h) Discutant : Olivier Fillieule Salle de conférences   Marie Brossier (CERAPS, Lille 2), "De l’espace domestique à l’espace public : logiques de mobilités entre espaces sociaux et trajectoires militantes de participation politique. Etude de cas d’un mouvement de militantisme musulman au Sénégal" Doris Buu-Sao (CERI, Sciences Po), "Situer l’engagement, restituer ses contradictions : ethnographie critique d’une organisation de jeunesse indigène en Amazonie péruvienne" Stéphanie Guyon (CURAPP, Amiens), "La participation associative amérindienne et noirs-marrons à St-Laurent du Maroni : relation clientélaire, mobilisations collectives et politisation"   → Séance 2 (16h30-18h30) Discutant : Jean-Louis Rocca Salle de conférences   Anahi Alviso-Marino (Paris 1 et Lausanne), "Art et révolution : engagement des artistes dans la mobilisation contestataire au Yémen" Etienne Douat, Sophie Orange, Isabelle Prat et Laurent Willemez (GRESCO, Poitiers), "La professionnalisation de l’engagement et ses ancrages locaux. Une enquête sur les antennes locales de la Ligue de l’enseignement" Aurélie Llobet (IRISSO, Dauphine), "Penser la sociologie des mouvements sociaux à partir des espaces de travail. L’exemple de la participation politique des enseignants du secondaire" Marie-Hélène Sá Vilas Boas (IEP d’Aix-en-Provence), "Réseaux  militants et sociabilités territoriales : une analyse de la participation aux conférences municipales des femmes à Recife (Brésil)"     Vendredi 6 avril 2012     9h30 - 11h30 : Deux tables rondes

 Représentations de l’espace et contrôle des  mobilisations

  → Mises en scène et représentations mentales de l’espace Discutant : Nadège Ragaru Salle Jean Monnet   Benjamin Neaud (Lyon 2), "Du voyage au témoignage : la plasticité des espaces vécus en Palestine" Stéphane Tonnelat (Ecole d’Architecture Paris Val de Seine), "Une approche écologique de la participation politique dans les projets urbains : enquête sur la ‘carrière’ d’une jetée sur le fleuve Hudson à Manhattan" Théo Fort-Jacques et Paulo da Costa Gomez (Université de Pau, Université de Rio), "Se mettre en scène sur l’espace public, faire advenir un débat public. L’action des Enfants de Don Quichotte sur les berges du canal St-Martin à Paris"   → Les formes de contrôle et les processus de domination Discutant : Olivier Dabène Salle de conférences   Laure Lecuyer, Gilles Massardier et Eric Sabourin (CIRAD), "La participation des agriculteurs au développement rural durable territorial au Brésil : trajectoires, projets, réseaux" Martin Baloge (CESSP, Paris 1), "Contrôler les critiques militantes par l’organisation des espaces d’expression. Le cas du Parti  socialiste" Ernesto Isunza Vera (CIESAS), "Siguiendo la corriente. Ruptures et continuités de la participation et du contrôle dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement dans la zone métropolitaine de Xalapa, Veracruz"     12h - 13h30 : Repas     13h30-16h : Deux tables rondes

 Inscriptions territoriales de la participation (1)

  → Les espaces d’encadrement de la participation Discutant : Magali Nonjon Salle Jean Monnet   Guillaume Gourgues (PACTE, IEP Grenoble), "Les changements d’échelle contre la démocratie ? Le cas du SCOT participatif grenoblois" Paulo Costa Neves (UF de Sergipe), "Participation et engagement dans les mécanismes de démocratie participative dans la ville de Aracaju, au Brésil" Julien O’Miel et Julien Talpin (Ceraps, Lille 2), "Se discuter  l’espace. Comment les pratiques participatives toscanes structurent la controverse autour de la localisation d’une mosquée à Florence" David Recondo (CERI, Sciences Po), "Les répertoires de la  participation en Bolivie"   → Les répertoires de l’action collective dans l’espace Discutant :Laurence Roulleau-Berger Salle de conférences   Consuelo Biskupovic et Emmanuelle Barozet (EHESS, Département de Sociologie – Univ du Chili), "Pluralité territoriale des espaces publics au Chili : réflexions sur une action collective située" Felipe Hevia (CIESAS) "Augmenter le volume, répertoires d’action et espace public de la protestation dans le champ éducatif dans l’Etat de Veracruz au Mexique" Camila Gutierrez Ruiz (CERAPS, Lille 2), "Internet et les réseaux sociaux : un nouvel espace de participation politique ? Les  interactions entre la toile et la voie publique dans la mobilisation des étudiants chiliens" Alexandro Lopez Gallegos et Nicolasa Lopez Saavedra (UAM, Mexico), "La contestation et l’espace public : la ville, les  manifestants et les médias"     16h30-18h : Deux tables rondes

 Inscriptions territoriales de la participation (2)

  → Les espaces de participation, frontières et jeux d’échelles spatiales Discutant : Marie-Laure Geoffray Salle Jean Monnet   Franck Gaudichaud (ILCEA, Grenoble 3), "Ecologie(s) d’un espace en révolution. Pouvoirs populaires urbains et cordons industriels mobilisés dans le Chili des années 1972-1973" Andréa Insergueix (Centre Maurice Halbwachs, ENS-EHESS), "S’engager dans un centre social ? Formes de participation de femmes à une institution locale" Tudi Kernalegenn (CRAPE, IEP de Rennes), "L’inscription territoriale de deux luttes en Bretagne : le Joint français (Saint-Brieuc, 1972) et Plogoff (1974-1981)" Foued Nasri (CERI, Sciences Po Paris), "Espaces de participation et échelles d’action dans les luttes des héritiers de l’immigration dans l’agglomération lyonnaise (1979-1995)"   → Les répertoires de l’action collective dans l’espace (suite) Discutant : Michel Offerlé Salle de conférence   Pascale Dufour (Université de Montréal), "Les forums sociaux locaux en perspective comparée : comprendre des espaces de participation territorialisés" Héloïse Nez (LAVUE, Paris 13), "A la conquête de l’espace public. Le mouvement des indignés à Madrid" Sergio Tamayo (UAM, Mexico) et Ricardo Torres (UAM, Mexico), "L’analyse situationnelle, une approche multidimensionnelle pour l’étude de la contestation".      

 Comité d'organisation :

  Hélène Combes (CNRS/CERI, Sciences Po) David Garibay (Triangle, Université Lyon 2) Camille Goirand (CERAPS, Sciences Po Lille) Chargée de la gestion du colloque : Doris Buu-Sao (CERI, Sciences Po)   Contact         .