Réhabiliter la ville Comment concilier l’individuel et le collectif ?

Réhabiliter la ville : Comment concilier l’individuel et le collectif ?

Conférence organisée par Décider Ensemble

Les villes sont aujourd’hui confrontées à des enjeux d’adaptation majeurs découlant de mouvements de fond : étalement urbain, raréfaction des ressources énergétiques, transformation des modes de vie et des pratiques sociales, évolutions démographiques. La puissance publique et les acteurs privés sont ainsi amenés à intervenir sur les tissus existants en favorisant la densification des quartiers résidentiels, la mutation des zones d’activités et la réhabilitation des bâtiments.

Or, les aménageurs constatent une difficulté croissante à agir dans ces espaces déjà construits, sous propriété foncière d’une multitude d’acteurs individuels. La vision classique, illustrée par le mouvement NIMBY (Not in my backyard – pas dans mon jardin), est de considérer que les populations ne sont pas réceptives aux modifications de leur cadre de vie, ce qui oblige les aménageurs à rechercher des solutions innovantes davantage tournées vers la mobilisation et l’action collective.

Ce constat invite donc à explorer les pratiques d’un nouveau modèle impliquant une forme de co-construction avec l’ensemble des parties prenantes.

Comment revaloriser des espaces urbains bâtis dont la propriété foncière est fragmentée ?

Quelles formes doivent prendre les processus de concertation pour favoriser la mobilisation et le portage des habitants?

Quelles sont les conditions qui permettent à ce mode d’action d’être vertueux ? Quels en sont les limites et les risques ?