Recrutement d’un chercheur post-doctorant (H/F) en science politique : 'délibération en ligne"

Dans le cadre du Plan d’Investissement d’Avenir DUNE (Développement des Université Numériques Expérimentales), ESPOL-LAB, unité de recherche en science politique de l’Université Catholique de Lille, recrute un chercheur post-doctorant (H/F) en science politique, avec une spécialisation en gouvernement numérique en contrat à durée déterminée (1 an, renouvelable deux fois), à temps complet.

CADRE THEMATIQUE DE LA RECHERCHE

Les systèmes politiques démocratiques ont connu, au cours des dernières décennies, des transformations et remises en cause profondes qui sont liées notamment aux défis de la mondialisation et à l’apparition de nouvelles formes de gouvernance, aux évolutions des sociétés ainsi qu’à la révolution des techniques de communication. Dans ce contexte qui prend, à certains égards, la forme d’une crise de la représentation, Internet et les nouvelles techniques de l’information et de la communication font naître l’espoir de nouvelles pratiques démocratiques susceptibles de contribuer à réduire le fossé entre les institutions politiques et les citoyens, en même temps qu’ils renforcent les attentes en matière d’ouverture et de transparence. La recherche envisagée porte sur le développement et l’impact des nouvelles techniques d’information et de représentation sur la démocratie et sur la représentation politique. Elle s’inscrit dans le foisonnement actuel de réflexions sur la gestion publique des mégadonnées (big data), les appels en faveur d’un gouvernement ouvert des données (open data) et l’impact des médias sociaux sur la vie politique. Plus précisément, elle devra approfondir au moins l’un des thèmes suivants en lien avec la question de la représentation démocratique : - les stratégies de communication et de mise à disposition de données de la part des institutions politiques (en particulier les parlements) ; - l’utilisation par les parlementaires d’outils de communication directe avec les citoyens (sites internet, médias sociaux, campagnes en ligne, etc.) ; - les nouvelles formes de délibération en ligne. Ces thématiques pourront être envisagées sous plusieurs angles, en particulier la régulation et le cadre juridique de ces évolutions, les motivations des acteurs à recourir à ces outils et la réception et la perception de ces outils par les usagers, c’est-à-dire les citoyens. Sur un plan méthodologique, la recherche comportera un volet expérimental en relation avec le Laboratoire d’anthropologie expérimentale de l’Université catholique de Lille. D’autres approches et méthodologies pourront compléter le dispositif expérimental.

 

CONTEXTE

L’APPEL A PROJET DUNE – Développement des Universités Numériques Expérimentales

Dans le cadre d’un consortium avec Iéseg School of Management et Edhec Business School, l’Institut Catholique de Lille (ICL) a répondu à l’appel à projets DUNE pour le développement des universités numériques expérimentales. Ces 3 établissements sont membres de l’Université Catholique de Lille. Le projet déposé et porté par ETHICS – EA 7446, intitulé EPHEMER (Ethique et Pédagogie Holoptique pour un EnseigneMEnt en Réseau), fait partie des 5 projets lauréats sélectionnés par l’ANR. Le projet est centré sur l’enseignement de l’éthique par l’usage de la méthodologie expérimentale développée par l’Anthropo-Lab (https://anthropo-lab.com/), équipe membre du laboratoire ETHICS - EA 7446.

LE PROJET EPHEMER

Le projet EPHEMER consiste à la fois en un mécanisme de transformation pédagogique et un objet de recherche, par les données expérimentales et les mises en situation qu’il génère.

Le projet repose sur le principe d’une mise en réseau holoptique des étudiants dans le but d’intégrer l’éthique au cœur des enseignements disciplinaires ou pluridisciplinaires.

 

La technique utilisée pour la mise en réseau holoptique des étudiants est effectuée par l’entremise d’un « jeu expérimental » à grande échelle. Le principe général de l’expérimentation, méthodologie de plus en plus courante dans de nombreux champs des sciences humaines et sociales, est simple : il s’agit de provoquer une situation simplifiée et d’en observer les conséquences. Dans le cadre du projet EPHEMER, chaque étudiant participant à un cours concerné par le projet est amené à répondre à un questionnaire sur support numérique avec possibilité de voir les réponses des autres étudiants, et d’interagir avec eux. A l’issue du jeu, l’observation des décisions prises par les différents groupes peut être exploitée.

Dans ce contexte, le projet EPHEMER se caractérise par une double innovation pédagogique : d’une part, les données quantifiées issues du jeu permettent d’expliquer aux étudiants les mécanismes qui gouvernent leur choix, du point de vue d’une ou de plusieurs disciplines ; elles leurs permettent également de les faire réagir face à leurs propres comportements et de chercher par eux-mêmes à les comprendre. D’autre part, ces données servent de support à une mise en conférence des différents points de vue éthiques associés aux décisions individuelles et collectives des participants au jeu. Le protocole a été testé avec succès dans le cadre d’une expérience du dilemme éthique de la voiture autonome réalisée avec les participants du colloque « Prospective et éthique aux frontières de l’inconnu » le 14 mars 2017 à l’Université Catholique de Lille, avec le soutien de la région des Hauts de France.

MISSIONS

ACTIVITES DE RECHERCHE

Le(la) candidat(e) retenu(e) devra : - Participer au projet EPHEMER et au développement de la recherche à ESPOL-LAB - Réaliser une production écrite de connaissances, prenant la forme d’articles publiés dans des revues scientifiques référencées à comité de lecture et de chapitres d’ouvrages. - Participer à des conférences nationales et internationales. - S’engager dans des réseaux nationaux et internationaux de recherche.

ACTIVITES D’ENSEIGNEMENT

Le(la) candidat(e) retenu(e) devra : - Assurer une charge d’activités pédagogiques dans son champ disciplinaire (cours, TD, séminaires), en anglais ou en français (environ 40 heures annuelles d’enseignement en face à face). - Assurer l’ensemble des obligations afférentes, telles que les corrections d’épreuves écrites et /ou orales, de contrôle continu et d’examen, la préparation des supports d’intervention et leur mise à disposition sur le centre de ressources pédagogiques.

ENVIRONNEMENT

 

Le candidat ou la candidate retenu(e) disposera d’un bureau, d’un ordinateur avec accès à internet et aux différentes ressources numériques de l’Université ainsi que l’accès aux différentes infrastructures de l’Université. La rémunération est de 30 000 euros bruts annuels.

L’UNIVERSITE CATHOLIQUE DE LILLE

L’Université Catholique de Lille est une fédération universitaire accueillant 28 000 étudiants et réunissant 2 écoles d’ingénieur (YNCREA et ICAM), 3 écoles de commerce (EDHEC, IESEG et ESPAS ESTICE), un groupement hospitalier, 1 école de communication (ISTC) et un cœur facultaire appelé Institut Catholique de Lille, dont ESPOL est une composante. Son activité de recherche est portée par près de 600 enseignants-chercheurs et chercheurs permanents, et près de 220 doctorants et étudiants inscrits dans des programmes doctoraux.

La recherche est notamment structurée autour d’1 centre de recherche clinique, 2 UMR CNRS en cotutelle (LEM et IEMN), 3 Equipes d’Accueil en cotutelle (LGCGE, L2EP, Institut Charles Viollette) et 1 Equipe d’Accueil en propre : ETHICS – EA 7446.

ESPOL-LAB

Créée en 2012, ESPOL, l’Ecole Européenne de Sciences Politiques et Sociales, offre une formation pluridisciplinaire et bilingue (français / anglais) tournée vers les métiers du politique et de l’Europe. La personne recrutée sera rattachée à ESPOL-LAB, l’équipe de recherche d’ESPOL qui compte une dizaine de chercheurs. L’interrogation sur les frontières du politique et sur sa capacité à ordonner la vie en société est au cœur du projet scientifique d’ESPOL-LAB. Les recherches s’articulent autour de deux axes prioritaires qui ont pour visée commune d’interroger les transformations contemporaines du politique : (1) L’Europe dans la mondialisation et (2) La qualité de la démocratie.

 

Profil et compétences

- Titulaire d’un doctorat en science politique ou discipline voisine. - Maîtrise de l’anglais requise. Les candidatures internationales sont les bienvenues : une connaissance au moins passive du français serait appréciée mais ne constitue pas une condition nécessaire pour postuler. - Avoir une activité de recherche (publications, colloques, etc.). - Disponibilité, sens de l’engagement et des responsabilités. - Qualité pédagogique, d’animation et de prise de parole en public - Ce poste nécessite d’habiter dans la région lilloise.

Candidatures

Les dossiers de candidature en français ou en anglais sont à adresser sous format électronique à l’intention de Julien Navarro, aux deux adresses suivantes : carine.ledoux@univ-catholille.fr et espol.recrutements@gmail.com.

Ils seront constitués des éléments suivants : - Une lettre de motivation - Un CV comportant une liste de publications - 2 productions rédactionnelles représentatives des qualités du candidat - Un projet de recherche d’une longueur de 3 à 5 pages - Les coordonnées complètes de deux personnes pouvant être contactées afin de fournir une lettre de référence.

Date limite d’envoi des dossiers : le 31 mai 2017 à minuit.

Les candidat(e)s auditionné(e)s seront invité(e)s à développer leurs parcours, motivations et projets au cours d’un entretien. Les frais de déplacement sont à la charge des candidats.

Une interview par visio-conférence est envisageable. Pour toute information complémentaire ou pour toute question relative à votre candidature, merci d’envoyer votre demande à julien.navarro@univ-catholille.fr .