Programme "Community Organizing" (suite)

 
Conférence InternationaleLe community organizing : Développer le pouvoir des citoyens ?
  ENTPE, Vaulx-en-Velin les 14, 15 et 16 mars 2012       JEUDI 15 MARS 2012 9h30 : Thème 3

Quelles communautés ? Qui se mobilise ou qui mobilise-t-on ?

Président de séance : Jean-Yves Toussaint Sur quelles communautés prend-on appui pour faire du community organizing ? Quelles sont les échelles concernées, celle du quartier, celle de la ville, celle du territoire national ? S’agit-il de prendre appui sur un groupe ethnique et sur les réseaux de solidarité qui lui sont propres ? S’agit-il plutôt de se référer à un groupe social défini par un périmètre spatial tel qu’un quartier ? Dans ce cas, la France, avec le développement social des quartiers, n’a-t-elle pas fait du community organizing sans le savoir ? Plus largement, quels sont les critères à partir desquels une communauté est définie ? Ces critères sont-ils propres à la communauté concernée ou sont-ils déterminés par une institution extérieure ? La référence à la notion de communauté n’est pas anodine, surtout en France. Pourrait-on parler de « communauté » en traduisant le terme "community" ? Pourquoi les anglo-saxons mettent ils cet accent particulier sur la notion de communauté ?Cherry Schrecker (France, Université de Nancy)Luke Bretherton (UK, King’s College University) Joseph Kling (US, St Lawrence University) et Prudence Posner Discutant : Jean-Gabriel Contamin       12h00 : Repas       13h30 : Thème 4

Quelles citoyennetés ? Quelle démocratie ? Le community organizing et le spectre du communautarisme

Présidente de séance : Julie Anne Boudreau De manière transversale, quelle citoyenneté s’agit-il de promouvoir à travers le community organizing et en quoi ce mouvement participe-t-il à un meilleur fonctionnement des démocraties ? Car si des collectifs d’un nouveau type se créent, qui effectivement parviennent à se constituer en contre-pouvoirs et permettent à certains citoyens de participer à la vie collective, la question se pose de la nature des intérêts politiques qui sont ainsi nouvellement constitués. Plus largement, quels modèles et interprétations de la politique et de la démocratie sont suggérés par le community organizing ? En France, s’appuyer sur des « communautés » paraît incompatible avec l'idéal républicain universaliste. Dans cet idéal, la diversité culturelle est tolérée mais elle doit rester dans le domaine privé et ne pas « envahir » le domaine public. La puissance publique ne semble donc pas légitime à encourager, ni même à tolérer l’action d’organisations communautaires dans des quartiers populaires où les immigrés sont généralement très présents, avec les pratiques et les valeurs culturelles qui leur sont propres. A l’inverse, quelles formes de citoyenneté le community organizing favorise-t-il dans les pays anglosaxons ? Ces formes de citoyenneté sont-elles propres à la culture politique de ces pays ?Pierre Hamel (Canada, Université de Montréal)Jacques Donzelot (France, Université Paris Ouest)Harry Boyte (US, Minnesota University) Discutant : Julien Talpin       16h00 : Séance présidée par Didier Chabanet (sous réserve)

Conférence conclusive

Yves Sintomer (France, Université Paris 8)Peter Dreier (US, Occidental College)     17h30 : Fin de la journée     A partir de 18 h : Soirée « Energies citoyennes » organisée par le collectif Pouvoird’agir, à Vaulx-en-Velin Animations (suivies d’un repas convivial) : - « Marché aux initiatives », animé par l’association Ici on peut : rencontres et échanges conviviaux autour d'offres et de demandes des participants sur l'empowerment des citoyens (méthodes, témoignages, outils, projets...). - Spectacle « Le plein d’énergie », par Anthony Brault (SCOP Le pavé) : conférence « gesticulée » qui propose de mieux comprendre la crise énergétique et explore des pistes pour militer de manière joyeuse et offensive, s'inspirant des idées de Saul Alinsky.     VENDREDI 16 MARS 2012    

Développer l’organisation des citoyens en France : Enjeux et défis

Journée co-organisée avec des praticiens, professionnels, militants et militants et acteurs intéressés par les démarches d’organisation des citoyens en France, avec l’appui du collectif Pouvoir d’Agir.     Comment renforcer le pouvoir d’agir des citoyens ?   La matinée se déroule en 2 séquences : 9h45>11h15 ---11h30>12h45  pour chacune, les participants ont le choix entre un atelier pratique et un débat :  6 ateliers pratiques et 2 débats sont proposés au cours de la matinée.  L'inscription aux différents temps d'échanges se fera sur place, lors de l'accueil.     ATELIERS   1) L’approche DPA (Développement du pouvoir d’agir individuel et collectif) Animé par Anda DPA 2) L’intelligence collective en thérapie sociale Animé par ATIC (Actions pour des Territoires d’Intelligence Collective) 3) Le projet Cause Commune Animé par Cause Commune (Secours catholique) 4) Le programme Divers-cité : 4 étapes de l’organisation communautaire Animé par Asmae (association Soeur-Emmanuelle) 5) La marche pour la dignité et contre la pauvreté Animé par le Collectif pour la Dignité et contre la Pauvreté en Rhône-Alpes 6) Le projet Echo, méthode "Alinsky" Animé par Echo (Espace des communautés et des habitants organisés)   DÉBATS   9h45 : Y a-t-il des résistances françaises à l’ empowerment et comment les lever ? Animé par le collectif Pouvoir d’agir 11h30 : Mobilisations et contre-pouvoirs citoyens : quel rôle des réseaux associatifs ? Animé par l’association « Arpenteurs » (réseau Capacitation Citoyenne) et le collectif Pouvoir d’agir       12h45 : Repas       14h15-15h45 Comment diffuser les principes et méthodes permettant de renforcer le pouvoir d’agir des citoyens ?   Comme le matin, les participants ont le choix de participer à un atelier ou à un débat en « semi-plénière »   ATELIERS   7) Quelles compétences professionnelles développer pour favoriser l’intégration des initiatives citoyennes dans la conception et la mise en œuvre des projets urbains ? Animé par l’Agence d’Urbanisme pour le Développement de l’Agglomération Lyonnaise 8) Pouvoir d'agir des citoyens et pouvoir des politiques Animé par Graines de France 9) Financer le community organizing en France  Animé par Echo 10) Former les réseaux associatifs  Animé par le collectif Pouvoir d’agir 11) Transformer la donne : des mobilisations habitantes à la formation d'un groupe d'appui aux habitants dans la rénovation urbaine Animé par l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Val-de-Seine 12) Faire mouvement pour le pouvoir d’agir des citoyens  Animé par le collectif Pouvoir d’agir   DÉBAT   Comment diffuser ces méthodes en France ? Comment financer les démarches, former les acteurs et réseaux associatifs, changer les postures professionnelles et militantes ?  Animé par le collectif Pouvoir d’agir     16h00 : Perspectives pour l’avenir     16h45  : Fin de la journée       La journée du 16 mars est organisée en partenariat avec : l’association Ici on peut, l'Agence d'Urbanisme pour le Développement de l’Agglomération Lyonnaise, Anda DPA, Asmae (Association Sœur Emmanuelle), l’ATIC (Actions pour des Territoires d’Intelligence Collective), le réseau Capacitation Citoyenne et l’association « Arpenteurs », Cause Commune (Secours catholique), le Conseil de Développement du Grand Lyon, le Collectif des Dialogues en humanité, le Collectif pour la Dignité et contre la Pauvreté Rhône-Alpes, Echo (Espace des communautés et des habitants organisés), l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val de Seine, Graines de France et la SCOP Le Pavé. Avec la participation de Muriel Kayser, consultante, Thomas Kirszbaum, chercheur associé à l’ISP (ENS Cachan), Bruno Tardieu (ATD Quart-monde), Michel Séguier, auteur de « Pratiques émancipatrices. Actualités de Paolo Freire ». Cette journée bénéficie du soutien de la vice-présidence déléguée à la démocratie participative, à la vie associative et à l’éducation populaire, de la Région Rhône-Alpes.         

Comité d’organisation

UMR CNRS EVS-RIVES, Université de Lyon (ENTPE) :

Hélène Balazard (responsable scientifique), Fabrice Bardet, Eric Charmes, Patrick Gimenez, Anaïk Purenne, Laurette Wittner.

Contact : chaire.unesco@entpe.fr  

Collectif Pouvoir d’agir : Contact (Isabelle Foucher) : pouvoir.agir@gmail.com Le collectif Pouvoir d'agir se compose de personnes, d'associations locales et de réseaux nationaux : l’ACEPP, l’Adels, l’AFEV, Asmae, ATD-Quart Monde, BGE, le CNLRQ, le CNLAPS, Europlie, la FCSF, La Fonda, France Initiative, l’Institut Renaudot, l’IRDSU, Minga, Récit et l’Unadel.  

Lieu de la conférence

La conférence aura lieu à l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE) Université de Lyon Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat 3 Rue Maurice Audin 69518 Vaulx-en-Velin cedex - France Tel : 33 (0)4 72 04 70 24 - Fax : 33 (0)4 72 04 70 88

 

Plan d’accès

 

Inscriptions

La participation aux frais inclut les déjeuners et la traduction simultanée : Tarif normal :  -150 euros TTC (dont 24,58 euros de TVA) pour une inscription avant le 17 février 2011 -180 euros TTC (dont 29,50 euros de TVA) pour une inscription après le 17 février 2011   Tarif réduit (étudiants et membres d’association dont l’objet est lié au thème de la conférence) :  -45 euros TTC (dont 7,37 euros de TVA) pour une inscription avant le 17 février 2011 -55 euros TTC (dont 9,01 euros de TVA) pour une inscription après le 17 février 2011   Pour la soirée du 15 mars organisée par le collectif Pouvoir d’agir, une participation aux frais sera la bienvenue en fonction des possibilités de chacun et réglable directement au collectif sur place.   Une convention de formation et une attestation de présence seront fournies aux associations ou organismes qui en feront la demande.  

► Consulter les modalités d’inscription

 

 

 

Retour au début du programme >>>

.