Les débats CNDP à travers la matérialité de leurs dispositifs. Du « concernement » à la « fabrique » des publics de la démocratie dialogique

       

Mabi Clément, « Peut-on débattre de tout et avec tout le monde ? Étude des débats CNDP et de leurs publics », in GIS Démocratie et Participation, Actes des 3èmes journées doctorales sur la participation et la démocratie participative, Bordeaux, 22-23 novembre 2013, ISSN 2271-7994, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/1631

 

 

Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l'article

Cet article s’intéresse à l’étude des débats publics organisés par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) et aux logiques d’activation de ses publics. Il s’agit de s’interroger sur sa capacité à prendre en charge certaines thématiques dites « technoscientifiques » et les conflits qu’elles portent. Si sa méthodologie semble fonctionner pour discuter de certains  projets, on constate la difficulté de la Commission pour organiser des débats sur des thématiques plus sensibles comme le nucléaire ou les nanotechnologies qui incluent, en plus des problématiques techniques, des enjeux sociopolitiques. Ces expériences difficiles remettent-elles en question le modèle du débat public ? Y-aurait-t-il des objets technoscientifiques trop complexes ou trop conflictuels pour être débattus dans ce type de dispositif ?

Pour répondre à ces questions nous réalisons une analyse des dispositifs de prises en charge proposés par la CNDP afin de comprendre comment les objets « mettent à l’épreuve » les procédures. Nous avançons l’idée qu’un « impensé méthodologique » limiterait l’ouverture axiologique des dispositifs (la mise en discussion de la dimension substantielle des objets) contrairement aux attentes de publics qui souhaitent élargir le débat. Autrement dit il y aurait un décalage entre les ressorts de la mobilisation des publics et les ressources offertes par la CNDP pour organiser la discussion. Cet impensé serait particulièrement visible autour de l’implémentation d’outils en ligne dans les dispositifs, la difficulté à mettre à profit leurs caractéristiques traduisant la difficulté de la CNDP à rencontrer les publics des thématiques débattues.

 

 Actes des 3èmes journées doctorales sur la participation et la démocratie participative

 

  Mabi Clément, “May we discuss about everything and with everyone? Study of the CNDP debates and their public”

 Abstract

This paper aim to focus on the study of public debates organized by the French Commission for Public Debate (CNDP) and the activation of its publics. If its methodology seems to work to discuss some « projects », we can see that the organization is more difficult for some technoscientifc objects like nuclear issues or nanotechnologies. Are those experiences a major concern for the model of public debate promoted by the CNDP? Can we say that some objects are too conflicting for being discussed in those debates?

To answer to those questions, we have realized an analyse of the arrangement promoted by the CNDP to deal with different objects in order to understand how the objects put to the test procedures. We are working on the idea that there is a « methodological unthought » which is limiting the axiological opening of the arrangements, unlike the matter of concern of some publics who aim to expand the debate. In other words there would be a gap between public expectations and the resources offered by the CNDP to organize the discussion. This unthough is particularly visible about the implementation of online tools in the CNDP arrangements. We would like to prove that the challenge to build on their characteristics is reflecting the difficulty of the CNDP to adapt to public.

 

 Summaries of the 3rd Graduate Student Days on Public Participation and Participatory Democracy