Participer au débat pour débattre ? Les difficultés de l'acculturation au débat public

          SADRAN Pierre, « Participer au débat pour débattre ? Les difficultés de l'acculturation au débat public », in REVEL Martine, BLATRIX Cécile, BLONDIAUX Loïc, FOURNIAU Jean-Michel, HÉRIARD-DUBREUIL Bertrand et LEFEBVRE Rémi (eds) (2007), Le débat public : une expérience française de démocratie participative, Paris, La Découverte - Recherches, pp.142-147.        

Résumé

  L’acquisition d’une culture partagée du débat public se heurte à la méconnaissance d’une procédure encore récente et à l’habitus des acteurs du débat. Parmi ceux-ci, les élus, mal préparés à changer de registre d’intervention et à endosser un rôle pour eux inédit, sont ceux dont la conversion semble la plus délicate. Le débat public sur le contournement autoroutier de Bordeaux, marqué par la démission de la Commission particulière du débat public, a mis au jour certaines des difficultés de l’acculturation au débat public, mais a également montré qu’elle n’est pas hors de portée : participer au débat pour apprendre à débattre est un détour participatif susceptible de bonifier la pratique de la démocratie.  

Plan de l'article

  • La prise de rôle de la Commission particulière du débat public
  • L’apprivoisement des publics
  • L’incompréhension des élus
         Ce chapitre d'ouvrage est disponible sur Cairn au prix de 3€