Participation électorale et conflictualité gréviste en entreprise : premiers résultats d’une étude des comportements électoraux des salariés aux élections professionnelles

   

Haute Tristan (CERAPS, Université Lille 2), « Participation électorale et conflictualité gréviste en entreprise : premiers résultats d’une étude des comportements électoraux des salariés aux élections professionnelles », in GIS Démocratie et Participation, Actes des 4èmes journées doctorales sur la participation et la démocratie participative, Lille, 13 et 14 novembre 2015, ISSN 2271-7994, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/2038/

 

 

Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l’article

Nous nous proposons, dans cette communication, d’étudier les liens entre les mobilisations sociales en entreprise, et plus particulièrement les grèves, et les comportements électoraux des salariés aux élections professionnelles, 2 types participation conventionnelle et non conventionnelle. Cette communication s’inscrit dans un travail de thèse autour des variables explicatives des comportements électoraux des salariés aux élections professionnelles. Alors que la loi du 20 août 2008 institue l’audience électorale comme mesure de la représentativité syndicale, les « conflits du travail » évoluent avec de nouvelles modalités d’action. On assiste à une légitimation et à une institutionnalisation croissante d’une « démocratie sociale » basée sur l’élection et la négociation. Si les conflits du travail sont délégitimés et présentés comme en déclin, d’autres auteurs ont observé une imbrication voire une corrélation positive entre la conflictualité et la dynamique de négociation dans l’entreprise. Qu’en est-il au niveau des élections professionnelles, second aspect de la « démocratie sociale » ?

 Actes des 4èmes journées doctorales sur la participation et la démocratie participative

 

  Haute Tristan, “Voting or striking? First results of a study of workers’ electoral behaviors in professional elections in France”

 Abstract

In this communication, we propose to discuss the relationships between social conflicts, especially strikes, and electoral behaviors of workers in professional elections. Two forms of participation can be opposed : a “conventional” one and a “non-conventional” one. This communication is part of our thesis focusing on explicating variables of workers electoral behaviors in professional elections. The 20th August 2008's Law established electoral results as the main element to measure the representativity of labour unions in France while social conflicts take on new forms and method of action. In parallel of this phenomenon, election and negotiation legitimize and institutionalize more and more a « social democracy” system. Although social conflicts are progressively seen and presented as declining, authors have observed a positive correlation between social conflicts and negotiations. The question is what is the status and stakes of professionnal elections in the establishment of this « social democracy” in France?

 Summaries of the 4th Graduate Student Days on Public Participation and Participatory Democracy