Observer et participer à la fabrique de la ville à Bruxelles. Heurs et malheurs des détours par l’engagement

   

 

Ludivine Damay (USL-B) et Florence Delmotte (FNRS, Bruxelles), « Observer et participer à la fabrique de la ville à Bruxelles. Heurs et malheurs des détours par l’engagement », in GIS Démocratie et Participation, Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”, Saint-Denis, 29-30 janvier 2015, ISSN en cours, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/1832

 

Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l’article

Notre article propose un retour réflexif sur quatre expériences d’observation « impliquée » de différents dispositifs participatifs en matière d’urbanisme et de développement urbain à Bruxelles. Ces expériences ont pour point commun d’avoir rassemblé certains d’acteurs : des chercheurs, des acteurs associatifs, des politiques, des administratifs, des urbanistes, etc. Le retour réflexif porte plus précisément sur les relations entretenues entre les chercheurs impliqués dans et par ces expériences et les autres acteurs, notamment les « militants » associatifs et les « professionnels » de la participation. À l’aide d’une théorisation rétrospective s’appuyant sur les travaux de Norbert Elias, nous réfléchissons d’une part aux configurations mouvantes que forment les acteurs et d’autre part à la dialectique entre l’engagement et la distanciation que dessinent nos expériences. Il nous semble en effet que le « détour par l’engagement », le dépassement de la posture type du chercheur, traditionnellement plus extérieure à l’objet, a pu contribuer à mieux comprendre les réalités de la participation à Bruxelles. Nous tentons également de définir, à travers nos quatre cas, les éléments qui contribuent à ce que l’engagement du chercheur dans l’action et ces partenariats entre chercheurs et acteurs puissent être, selon différentes perspectives, positivement évalués ou non.  

 Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”

 

  Ludivine Damay (USL-B) & Florence Delmotte (FNRS, Bruxelles), “To observe the making of the city and participate in it in Brussels. Fortunes and Misfortunes of detours by commitment

 Abstract

This paper proposes a retrospective and reflexive glance at four experiences of participant observation of various participative devices regarding town planning and urban development in Brussels. These experiences have in common to gather certain types of actors: researchers, associative actors, politics, administration staff, town planners, etc. The reflexive glance more particularly concerns the relations between the researchers involved in and by these experiences and the other actors, especially the "professionals" and the "activists" of citizen’s participation. Thanks to a retrospective theorization based on the work of the sociologist Norbert Elias, we consider on the one hand the different configurations of actors and on the other hand the dialectic between involvement and detachment that lies behind our experiences. It seems indeed that the "detour via involvement", the overtaking of the traditionally more detached researcher's posture, was enabling, in certain conditions, a better understanding of the realities of the participation regarding town planning in Brussels. We also try to define, through the study of our four cases, the elements that can make the involvement of the researcher and the partnership between researchers and actors being, according to certain perspectives, more or less positively assessed.

 

Abtracts of the Conference “Practitioners ans Researchers on Public Participation:Dangerous Liaisons and Fruitful Relations”