Méthodes participatives de l’image

Méthodes participatives de l’image : enjeux de la recherche ethnographique

Journée d’étude internationale 17 Octobre 2016

École des Hautes Etudes en Sciences Sociales 190 Av. De France – 75013, Paris Salle du Conseil A

*     *     *

Cette journée d’étude poursuit une réflexion autour de l’usage transdisciplinaire des outils audio-visuels en sciences sociales. Les méthodes participatives de l’image, ensemble hétérogène tant du point de vue théorique que technique, ont pour similarité l’implication active des enquêteurs et des enquêté-e-s dans le processus d’exploration, immersion et construction du savoir ethnographique. Nous cherchons à ouvrir le débat autour du rôle et des enjeux actuels des ces méthodes. Pendant cette journée, nous convions les chercheur-e-s et doctorant-e-s à présenter leurs recherches sous forme de présentation orale, d’essai photographique ou de film.

Keynote Speaker Dr. Andrew Irving Directeur du Granada Centre for Visual Anthropology Université de Manchester (UK) 

La date limite de soumission des proposition est fixée au 1er Juillet 2016.

>>>>>Télécharger l'appel à communications  

Argumentaire

Les méthodes participatives de l’image, ensemble hétérogène tant du point de vue théorique que technique, ont pour similarité l’implication active des enquêteurs et des enquêté-e-s dans le processus d’exploration, immersion et construction du savoir ethnographique. Cette journée d’étude vise à questionner leur rôle et les enjeux actuels de ce type de démarche dans la pratique ethnographique.

Les approches épistémologiques et méthodologiques autour de ces démarches sont variées et leur théorisation visuelle a surtout été traitée en anthropologie et sociologie (Cf. Alfonso, Kurti, & Pink, 2004; J. Banks & Deuze, 2009; M. Banks & Morphy, 1999; Chaplin, 1994; Cox, Irving, & Wright, 2015; Gómez Cruz, 2012; Grasseni, 2007; Ingold, 2013; Irving, 2007, 2016; Knowles & Sweetman, 2004; Pink, 2013, 2015). Des « techniques participatives » comme photovoice (Wang & Burris, 1997), PAR (Mcintyre, 2003; McIntyre, 2008), photonarrative (Woodley-Baker, 2009) et des champs émergents dans la discipline tels que l’ethnographie sensorielle (Cox, Irving, & Wright, 2015; Fors, 2015; Fors, Bäckström, & Pink, 2013; Gélard, 2016; Laplantine, 2015; O’Neill & Hubbard, 2010; Pink, 2015b), media ethnography (Postill & Pink, 2012) et digital ethnography (Ardévol & Gómez-Cruz, 2013; Hine, 2003; Horst, 2016; Pink, 2015a) ouvrent des nouveaux horizons dans l’usage des médias dans la recherche ethnographique.

Cette diversité nous interpelle parce qu’elle interroge les relations entre enquêteur et enquêté(e) dans la démarche de création effectuée à partir d’un dispositif audio-visuel partagé. Nous vous invitons alors à mener une réflexion autour des enjeux et des conséquences de l’utilisation de ces techniques au cours de l’enquête ethnographique, en partant de vos propres expériences. Un intérêt particulier sera porté à la manière dont les techniques seront utilisées par les enquêteurs qui mettent en place ces projets de participation audiovisuelle sur le terrain. Nous attirerons également l’attention sur les réflexions théoriques dans lesquelles s’inscrivent ces méthodes.

Quelques interrogations pourront aiguiller notre réflexion, sans pour autant se prétendre exhaustives. Quel est le sens « collaboratif » de votre enquête ethnographique en lien avec l’usage des outils audio-visuels ? Quel est le « statut » de la collaboration dans votre enquête ethnographique ? De quelle façon l’approche participative a-t-elle transformé la manière dont on s’engage sur le terrain ? Quelle est la place de la réflexivité dans une démarche visuelle de ce type ? Quelle expérience peut-on avoir dans le cadre d’un partage des outils audio-visuels ? Quels sont les hiérarchies et le rapport enquêteur-enquêté-e qui peuvent être alors à l’oeuvre ? Quels sont les modes d'engagement des enquêtés et des enquêteurs dans la réalisation de ce type de terrain ?

Quels instruments peut-on utiliser dans la mise en place des protocoles d’enquête participative ? De quelles manières les enquêtés peuvent-ils être impliqués dans le projet ? Quelle place enquêteurs et enquêtés ont-ils respectivement dans ce type d’ethnographie ? Dans quelles temporalités (phase de la recherche) s’inscrivent-ils ?

Cette journée d’étude poursuit une réflexion autour de l’usage transdisciplinaire des outils audio-visuels en sciences sociales. Les méthodes participatives de l’image, ensemble hétérogène tant du point de vue théorique que technique, ont pour similarité l’implication active des enquêteurs et des enquêté-e-s dans le processus d’exploration, immersion et construction du savoir ethnographique. Nous cherchons à ouvrir le débat autour du rôle et des enjeux actuels des ces méthodes. Pendant cette journée, nous convions les chercheurs et doctorant-e-s à présenter leurs recherches sous forme de présentation orale, d’essai photographique ou de film.

Modalités de soumission

Les propositions, sous forme de résumé (abstract) et d’une longueur maximale de 500 mots, devront être envoyées au plus tard le 1er juillet 2016 à vpmconference2016@gmail.com.

Elles peuvent être rédigées en français, en espagnol et en anglais. La journée d’étude se déroulera en français et en anglais. Les abstracts devront comporter un titre, suivi du type de participation souhaitée (communication orale, projection, exposition graphique). Nous vous invitons à soumettre des propositions qui encouragent la participation active du public pendant la journée d’étude, en particulier des propositions « non conventionnelles » (performances, films, expérimentations visuelles-sensorielles…).

Cette journée est ouverte dans la limite des places disponibles (25) et il n’y a pas de frais d’inscription. En revanche les intervenant-e-s sélectionné-e-s auront à prendre en charge leurs frais de déplacement. De ce fait l’inscription est obligatoire avant le 1 octobre 2016. Le temps d’échange qu’offre cette journée permet de poursuivre la réflexion initiée en 2015 dans le colloque international Last Focus Visual Research Network « Ethnographie visuelle : outils, archives et méthodes d’enquête ». Elle introduit aussi un nouvel atelier doctorant prévu pour l’année universitaire 2016-2017 à l’EHESS « Méthodes visuelles et sensorielles : pratiques transdisciplinaires pour les sciences sociales »

Comité Scientifique

Carine Chavarochette (U. Sorbonne Nouvelle/CREDA) ; Sylvaine Conord (U. Paris Ouest Nanterre) ; Andrew Irving (U. Manchester) ; Camilo León-Quijano (EHESS – LAHIC/IIAC – CEMS/IMM) ; Jacques Lombard (IRD) ; Anne Monjaret (EHESS/CNRS – LAHIC/IIAC) ; Florencia Muñoz (EHESS – LAHIC/IIAC) ; Perrine Poupin (EHESS - CEMS/IMM) ; Juliette Rennes (EHESS - CEMS/IMM) ; Joyce Sebag (U. Evry Paris Saclay – CPN)

Organisateurs

Camilo LEON-QUIJANO - EHESS (LAHIC/IIAC-CEMS/IMM) Anne MONJARET - CNRS-EHESS (LAHIC-IIAC), SEF