Logiques, trajectoire et processus d’engagement dans la vie quotidienne

5e colloque science-société sur la participation des citoyens mardi 8 et mercredi 9 mai 2012 Palais des congrès de Montréal dans le cadre du 80e congrès de l’ACFAS

Logiques, trajectoire et processus d’engagement dans la vie quotidienne

 

 

Colloque

L'Institut du Nouveau Monde en collaboration avec le GRIPVECS de l’Université d’Ottawa et le groupe design ∩ société de l'Université de Montréal invitent pour une cinquième année consécutive citoyens et citoyennes, chercheurs et chercheuses, ainsi que différentes organisations gouvernementales et non gouvernementales à réfléchir sur les conditions d’un engagement profane, ordinaire et quotidien. C'est dans le cadre du 80e congrès de l'ACFAS que se déroule ce rendez-vous sur la participation des citoyens et des citoyennes. La participation à la définition des valeurs collectives et à la construction du changement social constitue un enjeu de taille pour la démocratie, la solidarité, la justice et l’inclusion dans les sociétés contemporaines. Qu’il s’agisse de promouvoir la confiance envers l’institution démocratique et l’État ou de favoriser la cohésion entre les membres d’une même communauté, l’injonction morale et politique à participer aux enjeux collectifs est forte et suit de multiples voies : commissions d’enquête publiques, référendums locaux, budgets populaires, conseils de quartiers ou d‘arrondissements, etc. Et pourtant, plus rien ne semble en mesure de contenir la tendance à l’abstention lors des grands rendez-vous électoraux, ni l’abandon de la gestion des affaires publiques aux seuls élus. De même, certaines formes d’engagement plus quotidiennes, entraide, bénévolat, militantisme, trouvent de moins en moins d’adeptes parmi la population. Comment expliquer le hiatus qui apparaît ainsi de plus en plus clairement entre l'idéal de démocratie et les volontés individuelles ? Renoncement de certains à un pouvoir, peut-être faible, mais bien réel, gagnée de chaude lutte ou simple discontinuité entre les institutions, ou les normes de la démocratie, et l’expression d’une forme plus authentique d’engagement enracinée dans les interactions locales et quotidiennes ? Ces deux journées d'échanges organisées dans le cadre du 80e congrès de l'ACFAS seront l’occasion d’analyser les manifestations plurielles de l’engagement comme autant de réponses à cette injonction multiforme à œuvrer pour le bien des communautés. Comment et pourquoi participe-t-on à la vie de nos collectivités ? Comment les gens perçoivent-ils leur engagement et leur contribution à la qualité de la vie sociale?  Quelles sortes de leviers les milieux de vie peuvent-ils offrir pour soutenir l’engagement social et politique ?    

Thèmes du colloque

Les deux journées s’articuleront autour de trois thèmes principaux : 1. Voies et logiques de l’engagement démocratique : Quelles voies quotidiennes la participation aux affaires de la communauté peut-elle emprunter en dehors des dispositifs institués ? Comment les engagements de la vie quotidienne tels que la mise en œuvre d’un blogue, la participation à un conseil d‘administration ou la direction d’un tournoi de hockey, contribuent au bien-être des collectivités ? Comment les trajectoires de participation se construisent-elles à travers les histoires de vie des acteurs ? 2. Engagements diversifiés et démocratie : Quels moyens sont mis en œuvre pour lier l’engagement quotidien aux activités,  projets, réflexions, et débats qui animent les communautés ? Quelles méthodes sont développées pour organiser la participation et quels dispositifs sont déployés pour accueillir ce type d’engagement ? Quels rôles jouent les médias et les organisateurs ? Quelles sont les conditions matérielles des espaces de participation ? 3. Pratiques et éthique de la participation démocratique : Au-delà des dispositifs démocratiques, quelles exigences éthiques pèsent sur les membres des démocraties participatives, qu’ils soient simples citoyens, promoteurs de la participation ou experts ?

 

 

Format et déroulement des activités

Mardi, Journée 1 • Panel d’ouverture avec des conférenciers de différents milieux (scientifiques et pratiques). • Ateliers de discussion utilisant les techniques de participation de l’INM et des présentations scientifiques seraient présentés en alternance. • Grande conférence en soirée ouverte au public sur un sujet plus général en lien avec le colloque Mercredi, Jour 2 • Matinée dédiée aux présentations des doctorants face à un aréopage de professeurs. • Après-midi dédiée aux présentations de clôture intégrant des présentations scientifiques et des praticiens.    

Appel à communications

  Format de soumission des textes La soumission des propositions de communication en français devra se faire par courriel et devra comprendre les éléments suivants: Titre de la communication : maximum de 300 caractères (espaces inclus) Noms des personnes effectuant la présentation avec le nom (au long) de leur établissement d’attache. Le nom des personnes indiquées sont celles qui présentent la communication. Identification du  thème auquel se rapporte votre communication 1. Voies et logiques de l’engagement 2. Engagements diversifiés 3. Pratiques et éthique de la participation Format de communication présentée A. Scientifique (résultats de recherche ou modèle théorique) B. Pratique (étude de cas ou modèle d'intervention) C. Doctorale (portant sur le projet ou la thèse) Résumé pour publication: présent à l'intérieur du programme du forum, maximum de 900 caractères (espaces incluses) Présentation explicative de la communication: sous la forme d'un texte suivi d'un maximum de 3 pages (bibliographie exclues), ce texte décrit plus en détail la proposition de communication. L'ensemble des textes devront être remis pour le 15 janvier 2012 par courriel. Les dossiers ne respectant pas le format demandé pour la soumission des textes ne seront pas soumis pour évaluation. Un accusé de réception sera transmis aux proposants et une réponse définitive sera transmise pour le 15 février 2012.      

Comité scientifique  

•    Laurence Bhérer, Université de Montréal •    François Brouard, Université de Carleton •    Stéphanie Gaudet, Université d’Ottawa •    Philippe Gauthier, Université de Montréal •    Florence Piron, Université Laval

Comité organisateur  

•    Mélanie Claude, Université d’Ottawa •    Stéphanie Gaudet, Université d’Ottawa •    Philippe Gauthier, Université de Montréal •    François P. Robert, Université du Québec à Montréal •    Michel Venne, Institut du Nouveau Monde     GRIPVECS   .