Les sociétés face aux défis climatiques

Sous la direction de Sandrine Maljean-Dubois, Stéphanie Vermeersch, Agnès Deboulet

 

La réalité du changement climatique est un fait acquis : les sciences « dures » œuvrent depuis plusieurs années à en rendre compte. Parce que les travaux des sciences humaines et sociales sur ce phénomène sont d’une grande richesse et diversité, il peut sembler difficile d’en avoir une vision d’ensemble. Ces recherches sont pourtant essentielles pour mieux comprendre, lutter contre et s’adapter au changement climatique.
En réunissant juristes, économistes, anthropologues, archéologues, géographes, historiens, philosophes, politistes, sociologues et spécialistes de littérature et d’arts, cet ouvrage offre au lecteur une mise en commun de leurs travaux. Il les articule autour de quelques grandes thématiques : décarbonation de la société, transition juste, impacts sur la vie quotidienne, mobilisations et actions en justice, climato-scepticisme, santé publique…
Ce qui caractérise le changement climatique contemporain, à l’heure de l’Anthropocène, est le rôle joué par les êtres humains en société, leurs modes de production et leurs modes de vie.
Il existe donc une marge d’action pour contrer les effets déstabilisateurs du changement climatique.
Ce dernier exige des sociétés qu’elles inventent de façon juste et solidaire, et en s’appuyant sur les connaissances scientifiques, les conditions d’un avenir commun sur notre planète Terre.

https://www.cnrseditions.fr/catalogue/sciences-politiques-et-sociologie/les-societes-face-aux-defis-climatiques/

 

Pliés-dépliés

Table des matières

Préface............................................................................................... 7

Introduction.................................................................................... 15

Chapitre 1. Le changement climatique, du fait scientifique au « problème public »   29

Retracer l’histoire du climat et de ses relations aux sociétés humaines................ 32

Éclairer la construction du « problème » climatique....................................... 42
Du développement durable à la transition écologique et à la sobriété................. 43
Un cadrage à l’interface entre sciences et politiques.................................... 46
L’influence des sciences du système Terre................................................... 48
Identifier les spécificités de la mise à l’agenda du climat en France et comprendre ses conséquences      52

Chapitre 2. Décarboner nos sociétés : la « mise en politique publique » du changement climatique  65

Gouverner le climat, un problème multisectoriel et multiscalaire...................... 67
Mettre en évidence une gouvernance globale polycentrique............................. 67
Éclairer les ambitions de la gouvernance européenne.................................... 73
Les défis de la gouvernance nationale et infranationale............................... 74

L’objectif de neutralité carbone sous le regard des sciences humaines et sociales.... 76
La neutralité carbone, une notion de compromis forcément critiquée................. 76
La neutralité carbone, à l’origine d’une nouvelle séquence............................ 77
Quels outils juridiques pour la décarbonation ?.......................................... 82
Les potentialités des outils économiques................................................... 87
Neutralité carbone et objectifs de développement......................................... 90

L’enjeu de la sobriété............................................................................. 91

Chapitre 3. La climatisation de la société......................................... 97

Comprendre comment tout devient climat................................................ 98
Les mondes agricoles en première ligne..................................................... 99
Quand la mer monte........................................................................ 103
Quand la ville chauffe...................................................................... 107
Changement climatique et pollution de l’air : bénéfices et cobénéfices des politiques climatiques.112
La climatisation des politiques visant la protection de la biodiversité............... 115

Décrypter la montée en puissance des risques climatiques............................ 119
Comprendre les ressorts complexes des catastrophes et permettre d’y faire face..... 119
Quelle gouvernance territoriale des risques ?............................................. 125

Chapitre 4. Des inégalités et injustices climatiques à la transition juste ?       135

Comprendre le cumul des inégalités sociales et climatiques.......................... 138
Inégalités à l’échelle nationale.............................................................. 138
Inégalités mondiales......................................................................... 144
Inégalités et migrations climatiques....................................................... 148

La transition juste : entre revendication, objectif politique et laboratoire des futurs 153

Chapitre 5. Mobilisations, résistances et participation................... 161

Décrire la fabrique du climatoscepticisme................................................ 162

Comprendre les ressorts des mobilisations climatiques................................. 168
Le tournant climatique des organisations environnementales........................ 169
Entre actions directes et outils répressifs : la polarisation des positions............... 173
Aux Suds, des mobilisations entre territorialisation et internationalisation........ 179
L’utilisation de l’arme du droit et l’explosion des procès climatiques................ 183

Décoder les nouvelles expérimentations démocratiques............................... 187
Les expérimentations de démocratie délibérative....................................... 188
L’émergence « par le bas » de nouvelles formes de vie démocratique................. 190

Chapitre 6. Vivre avec les changements climatiques....................... 201

Donner à voir et à comprendre l’expérience humaine des changements climatiques.......203
Une approche scientifique des émotions................................................. 203
De nouveaux concepts pour désigner de nouvelles émotions : écoanxiété et solastalgie 205
Savoirs et expériences des changements climatiques..................................... 206
Expérimentations  et renouvellement des outils méthodologiques......................... 209
Mettre en lumière les bricolages et les adaptations.................................... 210

Tracer des pistes et ouvrir des horizons pour vivre avec les changements climatiques.............................................. 212
Accueillir d’autres manières de vivre et d’autres visions du monde.................. 213
Changer le principe de fonctionnement des sociétés..................................... 220
Le secours des arts et de l’esthétique....................................................... 224

Conclusion...................................................................................... 233

Liste des auteurs............................................................................... 241

Liste des auteurs

Frédérique Aït Touati, Chargée de recherche au CNRS, histoire, Centre de recherche sur les arts et langages (EHESS et CNRS)

Xavier Arnauld de Sartre, Directeur de recherche au CNRS, géo- graphe, Directeur de l’UMR Transitions énergétiques et environne- mentales (CNRS et Université de Pau et des pays de l’Adour)

Nathalie Blanc, Directrice de recherche au CNRS, géographie, Ladyss (CNRS, Université Paris Nanterre, Université Paris 8, Université Paris Cité et Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Soraya Boudia, Professeure à l’Université de Paris, sociologie, CERMES 3 (Inserm, CNRS, EHESS et Université Paris Cité)

Roberto Casati, Directeur de recherche au CNRS et Directeur d’études à l’EHESS, philosophie, Institut Jean Nicod (EHESS, ENS et CNRS)

David Chavalarias, Directeur de recherche CNRS au Centre d’Ana- lyse et de Mathématique Sociales, sciences sociales computationnelles, (CAMS, EHESS), Directeur de l’Institut des Systèmes Complexes de Paris Île-de-France (ISC-PIF, CNRS) et responsable scientifique des plateformes Politoscope et Climatoscope

Béatrice Cointe, Chargée de recherche au CNRS, sociologie, Centre de sociologie de l’innovation, I3 (CNRS et École des Mines)

Jean-Baptiste Comby, Maître de conférences, sciences de l’informa- tion et de la communication, Centre d’analyse et de recherche inter- disciplinaire sur les médias (Université Paris II Panthéon Assas)

Daniel Compagnon, Professeur de science politique à l’Université de Bordeaux, Centre Émile Durkheim (CNRS, Université de Bordeaux, Sciences Po Bordeaux)

Eric Daudé, Directeur de recherche au CNRS, géographie (IDÉES, CNRS et Université de Rouen)

Agnès Deboulet, Professeure de sociologie, Université Paris 8, UMR LAVUE

Elise Demeulenaere, Chargée de recherche au CNRS, anthropologie (Centre Alexandre Koyré, CNRS et EHESS)

Joost de Moor, Assistant Professor, Sciences Po Paris, CEE, sociologie (Sciences Po et CNRS) et AIRE, École urbaine

Sophie Dubuisson-Quellier, Directrice de recherche au CNRS, socio- logie, Centre de sociologie des organisations (CNRS et Sciences Po), membre du Haut conseil pour le climat

Séverine Durand, Chercheuse associée, sociologie, Pacte (Université Grenoble Alpes, Science Po Grenoble et CNRS)

Sébastien Dutreuil, Chargé de recherche  au  CNRS, philosophie  des sciences de la Terre, Centre Gilles Gaston Granger (CNRS et Université d’Aix-Marseille)

Nicolas Duvoux, Professeur à l’Université Paris 8, sociologie, CRESPPA (CNRS, Université Paris 8 Saint-Denis, Université Paris Ouest Nanterre)

Sylvie Fanchette, Directrice de recherches IRD, géographie, CESSMA (Université de Paris Diderot, Institut national des langues et civilisa- tions orientales, Institut de recherche pour le développement)

Jean-Michel Fourniau, Directeur de recherche émérite de l’Université Gustave Eiffel, Gis Démocratie et Participation-CNRS

Marie Gaille, Directrice de CNRS Sciences humaines et sociales

Emmanuel Garnier, Directeur de recherche au CNRS, historien du cli- mat, Chrono-environnement (CNRS et Université de Franche-Comté)

Louis-Gaëtan Giraudet, Directeur de recherche, École des Ponts ParisTech, sciences économiques, CIRED (CNRS, École des Ponts Paris Tech, CIRAD, Université Paris Saclay, EHESS)

Céline Granjou, Directrice de recherche à l’INRAE, sociologie, cher- cheuse associée au LISIS (Université Gustave Eiffel, INRAE et CNRS)

Fanny Henriet, Directrice de recherche au CNRS en économie, Aix-Marseille School of Economics (CNRS, EHESS, École Centrale Méditerranée et Aix-Marseille Université)

Julia Hidalgo, Directrice de recherche au CNRS, climatologie urbaine (LISST, CNRS et Université Toulouse Jean Jaurès)

Lydie Laigle, Directrice de recherches, sociologie, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (Université Paris Est)

Alexandra Langlais, Directrice de recherche au CNRS, droit de l’environnement (IODE, CNRS et Université de Rennes)

Romain Leclercq, Chargé de recherches IRD, sociologie, Hydro- sciences Montpellier (CNRS, IRD, Mines Telecom)

Franck Lecocq, Chercheur senior à AgroParisTech et directeur du Centre international de recherche sur l’environnement et le déve- loppement, CIRED (CNRS, École des Ponts Paris Tech, CIRAD, Université Paris Saclay, EHESS)

Marion Lemoine-Schonne, Chargée de recherche au CNRS, juriste, IODE (CNRS et Université de Rennes)

Fabien Locher, Chargé de recherche au CNRS, histoire environne- mentale des mondes contemporains, Centre de recherches historiques (CNRS et EHESS)

Nathalie Long, Directrice de recherche au CNRS, géographie (LIENSs, La Rochelle Université et CNRS)

Benoît Luczak, Doctorant en science politique, MESOPOLHIS (Aix- Marseille Université, Sciences Po Aix et CNRS)

Sandrine Maljean-Dubois, Directrice de recherche au CNRS et directrice adjointe scientifique de CNRS Sciences humaines et sociales

Nastassja Martin, Professeure junior au CNRS, anthropologie, Institut des Sciences juridiques et Philosophiques de la Sorbonne (CNRS et Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Sandrine Mathy, Directrice de recherche au CNRS, économie (PACTE, CNRS, université de Grenoble Alpes et Science Po Grenoble)

Alice Mazeaud, Maîtresse de conférences, science politique (LIENSs, La Rochelle Université et CNRS)

Aurélie Méjean, Chargée de recherche CNRS, sciences économiques, CIRED (CNRS, École des Ponts Paris Tech, CIRAD, AgroParisTech, EHESS)

Coralie Mounet, Chargée de recherche au CNRS, Pacte, géographie (Université Grenoble Alpes, Science Po Grenoble et CNRS)

Sylvie Ollitraut, Directrice de Recherche CNRS, science politique, ISP (CNRS, Université Paris Nanterre, École Normale Supérieure Paris Saclay), Directrice de la recherche EHESP (French School of Public Health)

Amandine Orsini, Professeure de science politique à l’UCLouvain Saint-Louis, Bruxelles

Camila Perruso, Maître de conférences, sciences juridiques ART-Dev (Université Paul Valéry Montpellier 3)

Emmanuel Petit, Professeur à l’Université de Bordeaux, sciences éco- nomiques, Bordeaux Sciences Économiques (CNRS et Université de Bordeaux)

Magali Reghezza-Zitt, Maîtresse de conférences, géographie (Centre de formation sur l’environnement et la société, École normale supé- rieure de Paris, Haut Conseil pour le climat)

Thierry Ripoll, Professeur à Aix-Marseille Université, psychologie, Laboratoire de psychologie cognitive (Aix-Marseille université et CNRS)

Samuel Robert, Directeur de recherche au CNRS, géographie (ESPACE, CNRS et Aix-Marseille Université, Avignon Université, Université Côte d’Azur)

Nina Sahraoui, Professeure junior au CNRS, sociologie, PRINTEMPS (Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Université Paris Saclay, CNRS)

Marta Torre-Schaub, Directrice de recherche au CNRS, juriste, Institut des sciences juridiques et philosophiques de la Sorbonne, ISJPS (CNRS et Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Christophe Traïni, Professeur à Sciences Po Aix, science politique, MESOPOLHIS (Aix-Marseille Université, Sciences Po Aix et CNRS)

Stéphanie Vermeersch, Directrice de recherche au CNRS et directrice adjointe scientifique de CNRS Sciences humaines et sociales