Les interactions chercheurs-praticiens au conseil régional du Nord-Pas-Calais. Entre légitimation croisée et réflexivité

     

Rémi Lefebvre et Martine Legris Revel (Ceraps, Lille 2), « Les interactions chercheurs-praticiens au conseil régional du Nord-Pas-Calais. Entre légitimation croisée et réflexivité », in GIS Démocratie et Participation, Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”, Saint-Denis, 29-30 janvier 2015, ISSN en cours, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/1834

 

Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l’article

Les universitaires qu’ils soient sociologues, politistes… sont régulièrement mobilisés et enrôlés par les pouvoirs publics pour être partie prenante des politiques publiques de démocratie participative ou des dispositifs participatifs qu’ils mettent en œuvre. Parfois co-producteurs de ces formes d’action publique, leur statut est variable. Ils peuvent intervenir publiquement pour présenter la problématique de l’action publique participative, légitimer tel ou tel dispositif, apporter un regard critique extérieur, adopter une posture de garant, participer à un comité de pilotage, évaluer telle politique ou dispositif, accompagner des étudiants… Un rôle d’universitaire, spécialiste de la démocratie participative, semble se dessiner. Nous revenons sur ces jeux de rôles et ces nouvelles transactions entre chercheurs et monde de la participation (pouvoirs publics, professionnels de la participation, élus, techniciens…) à partir d’un regard croisé sur notre collaboration avec le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.  

 

 Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”

 

  Rémi Lefebvre & Martine Legris Revel (Ceraps, Lille 2), “The researchers – practitioner’s interactions to the Nord – Pas-de-Calais Regional Council. Between crossed legitimization and reflexivity

 Abstract

The academics may they besociologists or political scientists are regularly mobilised and enlisted by public authorities to be actively involved in public policiesof participative democracy or participatory designs which they implement. Sometimes co-producers of these forms of public action, their status is variable. They can publicly intervene to present the participative public action’s stakes, legitimize such or such design, bring an outside critical look, adopt guarantor's posture, participate in a steering committee, evaluate such policy or device, accompany students. ..A role of academic, specialist of the participative democracyseems to take shape. We return on these role plays and these new links between researchers and world of the participation (public authorities, professionals, elected representatives, technicians) from a crossed look on our collaboration with the Regional Council of Nord-Pas-de-Calais.

 

Abtracts of the Conference “Practitioners ans Researchers on Public Participation:Dangerous Liaisons and Fruitful Relations”