Le bien commun comme construit territorial. Identités d’action et procédures

        LASCOUMES Pierre et LE BOURHIS Jean-Pierre (1998), "Le bien commun comme construit territorial. Identités d’action et procédures",Politix, n°11/42, pp.67-92.     Résumé :   Contrairement aux approches essentialistes de "l'intérêt général" qui présupposent l'existence de significations stabilisées permettant d'arbitrer les conflits d'intérêts, l'article montre comment toute référence à l'intérêt général ou au bien commun est d'abord un construit indissociable du contexte dans lequel il est invoqué. Cette définition mobilise des identités d'action multiples à la disposition des différents acteurs. Ces identités s'affrontent dans des tournois où s'expriment les prétentions et où se nouent des relations d'échange. Le résultat n'est pas la victoire radicale d'un point de vue sur l'autre mais un changement de positions à l'intérieur du jeu local, solidifié par des actions de valorisation. Ce schéma d'analyse est mis à l'épreuve sur deux terrains différenciés, un dispositif réglementaire classique et un dispositif plus ouvert de négociation locale.       Plan de l'article :            -Qualification et pondération des situations         -Les identités d'action         -Les tournois         -Le changement relationnel comme issue du tournoi         -La valorisation et la diffusion des résultats       Abstract :   Public Interest as a Spatialized Construction : Action Identities and Procedures   In this article, the term "general interest" is not analysed as a substantive concept but as the result of a process occurring in a specific context. This process is described trough interactions between action identity of actors developed and modified in a particular situation. These identities confront each others in a "turnament" in which aspirations are expected and opposed to each other. The main outcome is not the victory of one or other point of view but an internal change in the local network, strengthen in form by publication and recognition. This analytical framework is tested in two fields: a command and control policy and an open and negociated policy.