La pensée indisciplinée de la démocratie écologique

 

CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

 

LA PENSÉE INDISCIPLINÉE DE LA DÉMOCRATIE ÉCOLOGIQUE

( DÉMOCRATIE, PARTICIPATION ET ENVIRONNEMENT )

DU LUNDI 13 MAI (19 H) AU VENDREDI 17 MAI (14 H) 2019

[ colloque de 4 jours ]

 

DIRECTION :

  • Loïc BLONDIAUX,
  • Dominique BOURG,
  • Marie-Anne COHENDET,
  • Jean-Michel FOURNIAU

ARGUMENT :

Alors qu’il y a peu encore, le principe de "concerter autrement [et de] participer effectivement" semblait acquis à la vie démocratique, l’utilité du débat public est questionnée par différents vents contraires. Le retour du populisme d’une part, la tentation d’un retour à la décision autoritaire d’autre part, contribuent à cette remise en cause. Alors que la création de la Cndp (1995-2002) faisait sens dans un contexte où l’on s’imaginait pacifier les rapports de l’humanité avec la Nature, les potentialités de la délibération démocratique se trouvent confrontées à l’urgence climatique et écologique. C’est une des leçons de Notre-Dame-des-Landes (avec Sivens, Bure, etc.) : la démocratie se définit aussi à partir de conflits et de ruptures qu’exigent aujourd’hui de nouvelles formes de vie plus respectueuse de l’écologie. La démocratie confrontée à de nouveaux défis est toujours à réinventer.

La réflexion collective sur la démocratie écologique ne peut qu’être indisciplinée, une invitation à dépasser les disciplines à travers lesquelles sont pensées la démocratie, ses institutions et la participation. L’indiscipline est aussi un caractère du débat public, qui n’exclut ni ne trie, mais propose l’intelligence collective comme fabrique de la raison. L’indiscipline enfin, parce que les innovations et les formes nouvelles de vies démocratiques émergent en dehors de tout cadre institutionnel et n’en revendiquent pas nécessairement d’autres. La démarche indisciplinée de ce colloque vise une réelle confrontation entre la théorie et sa mise en œuvre dans des pratiques institutionnelles.

CALENDRIER :

Lundi 13 mai Après-midiACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée Présentation du Centre, du colloque et des participants

 

Mardi 14 mai

LA DÉMOCRATIE À L’ÈRE DE L’ANTHROPOCÈNE

Matin

  • Dominique BOURG : La difficulté à exprimer la radicalité écologique dans les modes d’expression démocratique actuels
  • Dialogue avec Serge AUDIER : Le défi écologique : une question soluble démocratiquement ?

Après-midi

  • Loïc BLONDIAUX : Les pathologies de la démocratie contemporaine : stratégies pour une renaissance
  • La réforme constitutionnelle et la démocratie écologique, table ronde avec Marie-Anne COHENDET et Bastien FRANÇOIS

Soirée

Le "grand débat national", une réponse à la crise politique et sociale ? (table ronde avec Manuel CERVERA-MARZAL, Martial FOUCAULT, Jean-Michel FOURNIAU et Théo GRÉMION)

 

Mercredi 15 mai

CONFLITS ENVIRONNEMENTAUX ET FORMES NOUVELLES DE VIE DÉMOCRATIQUE

Matin

L’écologie a-t-elle besoin de la démocratie ?

  • Joëlle ZASK : Qu’est-ce que la notion de "public" ? Pourquoi cette notion (ré)émerge-t-elle avec l’écologie ?
  • Dialogue avec Étienne BALLAN : Généalogie des conflits : ce que l’environnement apporte à la vitalité démocratique et Corinne GENDRON & Mandy VEILLETTE : Science pacificatrice et controverses : dynamique de l’acceptabilité sociale au Québec

Après-midi

La démocratie entre procédures et émotions

Expertise scientifique et débat public 

  • Catherine LARRÈRE : Compétence et autonomie démocratiques
  • Dialogue avec Michel BADRÉ : Le rôle et la place de l’expertise dans le débat public

Soirée

Expérimentations démocratiques, participation du public et démocratie participative, table ronde avec les lauréates et lauréats des deux éditions du prix de thèse de la Commission nationale du débat public et du Gis Démocratie et Participation :

  • Barbara BERARDI-TADIÉ : Démocratie participative et pesticides : techniques de contre-lobbying citoyen [lauréate du troisième prix en 2017]
  • Baptiste GODRIE : Injustices épistémiques et participation publique dans le champ de la santé mentale [lauréat du deuxième prix en 2015]
  • Laura SEGUIN : Faire participer pour faire accepter ? Quand les sciences de la nature en appellent aux sciences sociales dans un projet de recherche participatif [lauréate du premier prix en 2017]

 

Jeudi 16 mai

L’INSTITUTIONNALISATION DE LA DÉMOCRATIE ÉCOLOGIQUE

Matin

Réinventer le débat public

Après-midi

Ce que peut le droit pour la démocratie écologique

  • Thierry TUOT : Que peut-on (raisonnablement) attendre du juge ?
  • Marie-Anne COHENDET : La synergie entre droit international et droit constitutionnel pour renforcer la démocratie écologique
  • Erin DALY : Le droit de la dignité humaine, comme instrument utile pour la démocratie écologique

Soirée

"HORS LES MURS" — À ART PLUME (Saint-Lô) UTOPIES DÉMOCRATIQUES ENVIRONNEMENTALES

Soirée animée par les étudiants du Parcours Concertation et Territoires en Transition du Master politiques publiques de Sciences Po Rennes à Caen :

  • Emma BEAUDOIN,
  • Noémie BESSETTE,
  • Clément BRANDELON,
  • Julie FRANÇOIS,
  • Aloise GERMAIN,
  • Samuel LAFORGE,
  • Goulven LEBRETON,
  • Clara LE DIOLEN,
  • Louison LEVRARD,
  • Nala LORIOT,
  • Flore PETIT,
  • Coline PHILIPPE,
  • Romane RAIFFÉ,
  • Élise RIBARDIÈRE,
  • Anne-Laure SCHOLASTIQUE,
  • Lucile TAMAGNAN,
  • Nolwenn THIRIET,
  • Romane THOMAZEAU Sandra VIAN,
  • avec le concours d’Anne CHEVREL

 

Vendredi 17 mai

FACE AUX URGENCES, EST-IL ENCORE POSSIBLE ET TEMPS DE DÉLIBÉRER ?

Matin

Jeunes chercheurs, table ronde avec

  • Dimitri COURANT (Délibérer pour sauver la planète : L’assemblée citoyenne irlandaise et la lutte contre le réchauffement climatique),
  • Marine FLEURY,
  • Caroline LEJEUNE
  • Juliette ROUSSIN (De quelques doutes écologiques sur la démocratie)

 

Conclusions

 

SOUTIENS :