La participation des locataires

Soutenance de thèse de Jeanne Demoulin

La participation des locataires: un instrument de gestion dans les organismes HLM.

La thèse sera soutenue publiquement le mercredi 25 juin 2014 à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bâtiment B, salle B015 René REMOND (rdc). Le jury est composé de :

  • Marie-Hélène Bacqué, Professeure à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, directrice de la thèse
  • Maurice Blanc, Professeur émérite à l’Université de Strasbourg, rapporteur
  • Loïc Blondiaux, Professeur à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne
  • Claire Carriou, Maître de conférences à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense
  • Sylvie Fol, Professeure à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, rapporteur
  • Christine Lelévrier, Professeure à l’Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne

La soutenance sera suivie d'un pot. Afin de faciliter l'organisation, je vous remercie de m'informer de votre présence en m'envoyant un mail à l'adresse suivante : jeanne.demoulin@gmail.com  

Résumé :

Cette thèse interroge les effets de l’intégration de l’impératif participatif dans les organismes HLM à partir de trois terrains de recherche complémentaires : les discours des dirigeants du « Mouvement HLM », les dispositifs de « concertation locative » et les actions de « développement social ». Nous mettons tout d’abord en évidence la manière dont les dispositifs participatifs viennent accompagner le tournant néolibéral de l’action publique à partir de la fin des années 1970 et montrons ce faisant l’ancienneté de la coexistence entre deux formes de participation - la première mettant l’accent sur l’évaluation du service rendu et la seconde sur l’accompagnement social des locataires. Le regard est ensuite porté sur les pratiques actuelles des organismes HLM, étudiées à partir d’une enquête menée au sein d’un organisme HLM dans le cadre d’une convention industrielle de formation par la recherche (CIFRE). En caractérisant les attendus attachés aux dispositifs, les conditions de leur mise en en œuvre et leurs effets sur le système d’acteurs, la démonstration met en lumière le sens donné à la participation dans le milieu HLM, caractérisé par la coexistence de logiques patrimoniale, entrepreneuriale et sociale.  Ce faisant, elle enrichit la compréhension des logiques qui président à la formalisation et à la diffusion de dispositifs participatifs dans les sociétés contemporaines d’une part, de leurs effets sur les pratiques professionnelles et les relations entre institutions et individus d’autre part. Cette thèse entend ainsi contribuer à l’analyse des transformations systémiques produites par l’intégration de la participation dans les structures sociales.