La mobilisation du mythe du journaliste-reporter sur le web, nouvel Eldorado participatif ?

      PIGNARD-CHEYNEL Nathalie et NOBLET Arnaud (2009), "La mobilisation du mythe du journaliste-reporter sur le web, nouvel Eldorado participatif ?",  Communication au Congrès "Nouveaux médias et information : Convergences et divergences", 6-9 mai 2009, Athènes (Grèce) .                                                                                                                       Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l'article

  Selon un cliché assez largement répandu, tant dans l'opinion qu'au sein du champ journalistique lui-même, la profession de journaliste serait en crise. Une crise liée notamment à une perte de crédibilité, comme en atteste chaque année le baromètre La Croix—TNS Sofres qui met en lumière le déficit de confiance des Français à l'égard de leurs médias. Depuis quelques années, les critiques acerbes à l'égard des pratiques journalistiques et de leurs dérives ont trouvé un écho et une concrétisation sur le web, via un modèle alternatif, fondé sur une participation accrue voire exclusive des « amateurs » (expériences qualifiées de « journalisme citoyen », de « journalisme amateur » ou encore de « média communautaire »). Cet impératif participatif s'est progressivement imposé aux sites de médias d'information traditionnels qui ont, dans un premier temps, accueilli les contributions amateurs (que ce soit sous forme de chats, de blogs, de commentaires...), majoritairement centrées sur l'expression d'opinions. Toutefois, un relatif désenchantement semble prévaloir aujourd'hui au sein des rédactions de ces sites au vu des résultats obtenus. A tel point qu'une incitation à un nouvel élan participatif parait désormais voir le jour, notamment à travers la mobilisation de certaines références et représentations journalistiques. Plus précisément, nous formulons l'hypothèse que cette mobilisation s'incarne ici dans la figure mythique et idéalisée du reporter qui renvoie à une pratique authentique, noble et éminemment positive (si ce n'est positiviste) du journalisme, et à une valorisation des faits, du terrain et du témoignage (notamment photo ou vidéo). Nous souhaitons donc mettre en évidence comment cette régénérescence du mythe du reporter et les représentations qui lui sont liées deviennent un outil d'encadrement du participatif ainsi qu'un argument de communication et de légitimation pour les sites des médias d'information.      

Plan de l'article

  Les origines de la participation amateur informationnelle sur le web -L’utopie communautaire  -La remise en cause des médias traditionnels -Les différents types de sites accueillant la participation amateur dans le domaine de l’information Impératif et désenchantement participatifs -Une participation hétérogène -Une participation concentrée et élitiste -Une participation centrée sur l’opinion -Récentes évolutions sur les sites de presse Le « reporter », nouvel emblème de la participation informationnelle ? -Une évolution terminologique -Les spécificités de la « participation-reportage » -La régénérescence du mythe du reporter au service d’un positionnement marketing ? Conclusion : un recadrage du participatif ?                    

 

journalisme web Internet participatif reporter reportage