La démocratie populaire des Consejos comunales de planificación pública vénézuéliens : un populisme participatif ?

          TARRAGONI Federico (2011), "La démocratie populaire des Consejos comunales de planificación pública vénézuéliens : un populisme participatif ?", communication à la deuxième journée doctorale sur la participation du public et la démocratie participative, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, 18 octobre 2011.

 

 

Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l'article

  Notre intervention essaie de reconstruire l'écologie d'un nouveau public politique émergeant à la confluence d'une double transformation des structures politiques au Venezuela contemporain : d'un côté le tournant « populiste-révolutionnaire » qui a suivi l'élection de Chávez au pouvoir en produisant une nouvelle dialectique Peuple-Pouvoir ; de l'autre, le tournant « participatif » amorcé avec la constitutionnalisation d'un ensemble de dispositifs de la « démocratie directe, populaire, participative et protagoniste » chargés de la délocalisation de l'action publique en matière de politique sociale, de planification urbaine, d'assainissement, de politique culturelle, et récemment investis de la mission d'implanter le « socialisme du XXIe siècle » (les Consejos comunales de planificación pública). Ce nouveau public politique se constituant à travers la pratique participative - le pueblo pobre de los barrios y de las comunidades - révèle, par la spécificité de sa politisation, la grande limite de la théorie démocratique « occidentale » après le tournant délibératif : l'absence d'une définition cohérente de la démocratie, qui loin de se limiter à un ensemble de dispositifs, procédures, techniques de gouvernementalité, formes d'action « du bas » et « du haut », est aussi une grammaire politique régissant le partage entre les « aptes » et les « inaptes » au politique, grammaire que les acteurs populaires des barrios s'approprient en ancrant leurs pratiques participatives sur des mots chargés de « construire politiquement la réalité sociale » (justice, citoyenneté, nation, égalité, peuple…).      

 Abstract 

  The purpose of this speech is to define a new political actor/audience who has appeared thanks to two major changes in the political structure of current Venezuela. The first one was Chavez election that established a new dialectic between the People and the Power: we call it the "populist-revolutionary" change; The second one came from all the devices of re-localisation of public sectors such as urban planning, water distribution system, social and cultural policies: we call it the "participatory" change. All these devices (the Consejos comunales de planificación publica) are part of "direct, popular and participatory democracy" and have to build, by theirs participatory popular practices, "the 21st century socialism". But this new actor/audience (the pueblo pobre de los barrios y de las comunidades) based on participatory practice and his own way of politicization let appear some theoretical limits in the definition of "western" democracy, even if after the "deliberative turnover": democracy has to be defined beyond the borders of devices, institutions, governmental technologies, in relationship with his own distinction between the "qualified people" and the "not-qualified people" to speak and to act politically.  

 

 

 

 Actes du Premier Congrès du GIS Démocratie & Participation