La démocratie délibérative à l'épreuve du militantisme

        YOUNG Iris Marion (2011), "La démocratie délibérative à l'épreuve du militantisme",Raisons Politiques, n°42, pp.131-158.      

Télécharger

Télécharger

   

Extrait de l'article

  Il semble exister une contradiction insurmontable entre deux conceptions du changement social : celle portée par les militants et reposant sur l'action collective et la critique, et celle portée par les théoriciens de la délibération, reposant sur la formulation d'un accord après une discussion rationnelle. En faisant dialoguer ces deux positions, l'article met en lumière certaines limites des normes de la démocratie délibérative, en particulier dans le cadre de sociétés marquées par des inégalités structurelles importantes qui rendent la discussion difficilement équitable. Ce faisant, il éclaire certaines vertus démocratiques des pratiques politiques non délibératives de protestation. Ce n'est qu'en s'ouvrant à des formes critiques et non-argumentatives d'expression que la délibération peut dès lors véritablement être à la hauteur de son idéal d'inclusion et de transformation sociale.    

Plan de l'article

  Les personnages L'activisme militant du point de vue du jugement délibératif Les procédures délibératives sont excluantes L'inclusion formelle ne suffit pas Alternatives sous contrainte Discours hégémoniques  

Abstract

  It seems there is an insuperable contradiction between two conceptions of social change : one rooted in collective action and critique by activists, the other based on the construction of a collective agreement after a fair deliberation, as argued by deliberative democrats. Through a dialogue between these two positions, this essay casts a new light on certain limitations of deliberative democratic norms, especially in a context of wide structural inequalities, making public discussion hardly ever equitable. In so doing this essay emphasizes the democratic virtues of non-deliberative and contentious political practices. It is only by opening deliberation to non-argumentative and critical forms of expression that it can achieve its ideal of inclusion and social change.