La confrontation outil de formation de l'opinion.

La confrontation : constitue un  instrument de prédilection de l’exercice de la pratique démocratique, de la formation de l’opinion et l’un des outils de rétablissement de la vérité, d’un fait juridique, scientifique, politique, social, d’histoire et de projection de projets valorisant le libre choix citoyen. Les courants de pensées politiques, économiques et sociaux s’appuient sur l’apport d’organisation, comme de meneurs d’opinions individuels ou de groupes partageant les mêmes idées. Les frontières sont constamment repoussées, les notions d’Etat, de Nation, de pays, d’Unions, évoluent. L’opinion ainsi que la majorité dominante se déplacent d’une orientation à l’autre. L’alternance caractérise les régimes démocratiques, l’ordre prévaut au changement de direction, aux modes de pouvoirs. La confrontation de projets de société, de programmes économiques et de couverture sociale forment des instruments déterminants dans les choix d’adhésion à une orientation. Les domaines de confrontation couvrent tous les domaines d’implication communautaire sociale, ils s’inscrivent dans un cheminement de construction de l’opinion s’appuyant sur plusieurs supports : le discours, les débats, les publications, les média, …. La confrontation électorale Dans les formes de gouvernement démocratiques, l’organisation de la vie politique repose sur la compétition principalement entre des partis politiques prenant pour base de ralliement : une orientation idéologique, des choix de société. Les mouvements populaires de résistance à l’occupant, pour la conquête du pouvoir, pour la réalisation d’idéaux partagés forment une plateforme pour le lancement de partis politiques. L’adhésion à un projet de programme de gouvernement peut constituer un facteur de mobilisation pour la formation d’un groupe, d’une organisation de la société civile, pour une action politique d’une entité de partage de valeurs communes. Dynamique de formation de l’opinion : Les campagnes électorales visent à convaincre l’opinion pour appuyer un parti, une candidature à une instance élective locale, communale, nationale, régionale, syndicale, professionnelle, de représentation et de direction d’une organisation au niveau international. Une véritable compétition caractérise le processus de détermination du choix et de la formation de l’opinion dominante majoritaire en faveur d’une certaine orientation, d’une candidature. Alors que la réglementation en fixe les cadres d’organisation de la confrontation plusieurs techniques de communication favorisent la formation des choix de l’opinion. L’ascendant d’autorité moral, matériel, psychologique, physique, de hiérarchie,  constituent des facteurs  favorisant les orientations d’opinion légitimes, d’autres moyens peuvent biaiser le résultat de la confrontation et constituer des manœuvres frauduleuses illégaux répréhensibles tel que la subordination de témoins, les faux témoignages. Abdelaziz Babacheikh
tunisie opinion confrontation.