L’Empowerment, ce nouveau levier de la démocratie participative au Maroc

« L’empowerment » est «un pouvoir d’agir »,  une pratique émancipatrice  des individus et des collectivités. Cette vision a été défendue par les chercheuses Bacqué et Biewener (2015), qui soutiennent l’idée selon laquelle les citoyens ont la capacité de construire des alternatives pour répondre aux défis multiples de la société. Aujourd’hui, au niveau des collectivités territoriales, la gouvernance locale permet concrètement à des citoyens de s’impliquer dans la gestion publique et de prendre part aux processus de décision, des espaces jusque-là restreints aux décideurs publics. Le chantier de démocratie participative au Maroc offre aujourd'hui des espaces multiples pour influencer la décision publique. Les mécanismes de démocratie directe (la pétition et la motion), les instances de débat et de concertation locales, constituent une nouvelle forme de « démocratie d'échelle» et de « gouvernance participative ». Donner le pouvoir d’agir aux citoyens, signifie multiplier les chances de la société civile à jouer des fonctions de veille, de contrôle, de suivi et d’évaluation, pour faire transparaître les politiques publiques qui la concernent.

 
empowerment démocratie participative pouvoir d'agir Maroc