Habiter, la part de l’être : Comment repenser les liens entre habiter, exister, participer ?

Séance 1 Gaspard LION (sociologue, CRH / EHESS – CERLIS / Paris-Descartes), de 10h à 12h30 le mercredi 6 mai 2015 à LYON, Institut des Sciences Humaines, 14 avenue Berthelot, Espace Marc Bloch Titre : Le « mal-logement » au prisme des trajectoires habitantes.

Résumé : A partir d’une enquête ethnographique menée auprès de personnes ayant élu domicile dans des campings, cette communication entend interroger la diversité des expériences vécues au prisme des trajectoires socio-résidentielles. Dans ces lieux supposés inhabitables, situés dans la zone grise du « mal-logement » en France, je cherche à comprendre comment se constituent les expériences habitantes lorsque le camping est l’unique résidence d’un individu, d’un couple, ou d’une famille. Ces expériences sont structurées, d'une part, par les trajectoires qui cadrent usages, attentes et relations au cœur de l’acte d’habiter, et qui font du camping un espace stratifié, d’autre part, par l’état de précarité commune qui pèse sur les campings et leurs habitants. La communication, en croisant ces deux dimensions, invite finalement à reconsidérer la catégorie de « mal-logement » et son homogénéité supposée.

Texte d’accompagnement

Lion Gaspard, « En quête de chez-soi. Le bois de Vincennes, un espace habitable ? », Annales de géographie 3/2014 (n° 697), p. 956-981, URL : www.cairn.info/revue-annales-de-geographie-2014-3-page-956.htm