Espace collaboratif pour le développement des recherches en croisement des savoirs

 

Un partenariat en cours de finalisation entre ATD Quart Monde, le CNAM et le CNRS (via le Gis Démocratie et Participation) vise à mettre en place un espace collaboratif permanent autour des recherches en croisement des savoirs avec des personnes en situation de pauvreté.

L’espace collaboratif fait suite au séminaire épistémologique de 2015, dont est issu I’Appel au développement de recherches participatives en croisement des savoirs lancé en juin 2016, et au colloque « Croiser les savoirs avec tou.te.s » au CNRS le 1er mars 2017 (voir le compte rendu dans la Lettre de l'InSH de mai 2018. Cet espace veut contribuer à la prise en compte des savoirs des personnes en situation de pauvreté pour une connaissance plus complète qui permettra de mieux combattre la pauvreté et l’exclusion.

Son objectif est triple :

  • Approfondir les questions épistémologiques, éthiques et pratiques que soulèvent les recherches en croisement des savoirs avec des personnes en situation de pauvreté,
  • Soutenir la production et la diffusion de recherches en croisement des savoirs avec des personnes en situation de pauvreté, en France et à l’international,
  • Capitaliser et publier les acquis des travaux ainsi menés

L’espace collaboratif est constitué d’un groupe permanent d’une trentaine de personnes, chercheur.e.s, praticien.ne.s, personnes en situation de pauvreté militant dans une association. Ce groupe se réunit deux ou trois journées par an (Il développera aussi ses travaux via un blog, un site, et organisera des colloques).

Ces journées sont consacrées aux travaux d’une équipe menant ou souhaitant mener une recherche en croisement des savoirs avec des personnes en situation de pauvreté. L’équipe présentera sa démarche et ses questions et le groupe permanent pourra questionner, encourager, apprendre avec l’équipe qui présente. En fonction des besoins et souhaits du groupe, d’autres manières de travailler pourront être envisagées, toujours dans le même objectif. Les travaux de l’espace collaboratif auront lieu en croisement des savoirs, permettant aux trois sous groupes – chercheur.e.s, praticien.ne.s, personnes en situation de pauvreté – de développer de manière autonome leurs questionnements et leurs découvertes, puis de les croiser.

La première journée de l’Espace collaboratif a eu lieu le 20 juin 2018. Vous en trouverez la présentation et le compte rendu ici.