Droit ou Justice environnementale : Le cas du Brésil

          PAES e SILVA Lays Helena et DE CARVALHO Lidiane Eluizete (2011), "Droit ou Justice environnementale : Le cas du Brésil", communication à la deuxième journée doctorale sur la participation du public et la démocratie participative, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, 18 octobre 2011.

 

 

Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l'article

  La nature complexe et transdisciplinaire de l'environnement permet aux mouvements et aux luttes environnementales de s'articuler en fonction des préoccupations de la société civile. Le combat se fonde donc sur une citoyenneté environnementale et se structure à travers l'utilisation contre-hégémonique de l'état de droit et des pratiques de démocratie participative. Dans ce contexte, les pratiques démocratiques qui caractérisent les propositions du droit de l'environnement sont cohérentes avec les propositions défendues au nom de diverses luttes pour l'émancipation sociale. L'émergence et le développement du mouvement pour la justice environnementale est l'exemple paradigmatique de ce phénomène d'articulation. Dans le contexte brésilien, il permet d'analyser aussi bien le lien entre société et environnement que le rôle joué par le droit et la démocratie participative au sein de ces relations. Cet article se propose de décrire le développement du mouvement pour la justice environnementale au Brésil et sa relation avec l'usage contre-hégémonique du droit pour identifier les possibilités générées pour favoriser l'émergence d'un état démocratique du droit de l'environnement.      

 Abstract 

  The complex and trans-disciplinary nature of the environment enables the environmental movements and struggles to be structured according to the civil society concerns. The fight is therefore based on an environmental citizenship and is structured through the counter-hegemonic use of the rule of law and the participatory democracy's practice.  In this context, the democratic practices that characterize the propositions of the environment law are coherent with the propositions defended in the name of the different struggles for social emancipation. The emergence and the development of the movement for environmental justice is a paradigmatic example of this manifestation of structuring. In the Brazilian context, it enables analyzing the link between society and environment as well as the role played by the law and the participatory democracy inside these relations.  This article offers to describe the development of the movement for environmental justice in Brazil and its link to the counter-hegemonic use of the law to identify the possibilities that can favour the emergence of a democratic state of environmental law.

 

 

 

 Actes du Premier Congrès du GIS Démocratie & Participation