Démocratie pragmatiste, expérimentalisme et organisation

Pragmatisme et sciences sociales : organisations, institutions et politique

Séminaire de l'EHESS co-organisé par :

Alexandra Bidet, Daniel Cefaï, Yves Cohen, Roberto Frega, Antoine Hennion, Joan Stavo-Debauge, Cédric Terzi, Bénédicte Zimmermann

1er, 3e et 5e jeudis du mois de 17h00 à 19h00 (salle du conseil A, R-1, bât. Le France 190-198 av de France 75013 Paris – sauf le 28 mai Jean-Pierre Vernant, France, 8ème étage) du 15 janvier au 28 mai (avec une interruption du 20 mars au 20 mai)

Soit le jeudi 15 janvier, 29 janvier, 5 février (journée d’études « Habitudes et institutions »), 19 février, 5 mars, 19 mars (journée d’études « Institutionnalisme économique »), 21 mai, 28 mai (Salle Vernant)

+ jeudi 4-samedi 6 juin (colloque « Pragmatisme et philosophie politique » : Amphithéâtre Furet)

Qu’en est-il du pragmatisme dans les sciences sociales ? Le séminaire reprend et se centre plus précisément cette année sur la façon dont le problème des organisations et des institutions a été traité dans une perspective pragmatiste. Quelles traductions le pragmatisme de James ou de Dewey a-t-il trouvées dans les domaines du droit et de l’économie ? Quelles alternatives aux conceptions du management de Frederik Taylor apparaissent dans les années 1920, par exemple autour de la figure de Mary Parker Follett ? Quelle est la place des organisations dans l’expérimentalisme démocratique et quelles formes ce projet a-t-il pris récemment ? En quoi les hypothèses pragmatistes se retrouvent-elles dans la conception des institutions développées à Chicago dans le sillage de William I. Thomas et Robert E. Park ? Comment la logique du jugement pratique de Dewey permet-elle de reposer la question de l’évaluation et de d’amplifier la réflexion d’Amartya Sen sur le problème des capacités ? Quelle connexion peut-on faire entre la théorie de la "valuation" de Dewey et le problème des épreuves de réalité et de justice ? Outre les séances régulières, deux journées d’étude sont programmées le 5 février et le 19 mars. La première journée ouvrira le dossier du rapport entre institutions et habitudes, explorera cette question chez Dewey et Mead, prospectera du côté de l’écologie des institutions comme going concerns par E. C. Hughes et les sociologues de Chicago et tentera de comprendre comment l’institutionnalisme a traité de la coordination, des routines et de la créativité. La seconde traitera de l’institutionnalisme économique, plus particulièrement celui de Thorstein Veblen et de John Commons, dont on a souvent souligné les affinités avec le pragmatisme. Elle tentera de cerner les définitions que ceux-ci ont donné des entreprises comme institutions, les enquêtes qu’ils ont menées sur le lien entre capitalisme et démocratie, les conséquences que ce point de vue a pour la science économique, et leurs échos plus récents en France dans l’économie des conventions.

Le séminaire accueillera un invité spécial en mai-juin 2015 : Christopher Ansell, professeur à l’Université de Californie à Berkeley et auteur de Pragmatist Democracy: Evolutionary Learning as Public Philosophy (Oxford University Press, 2011). Il donnera une série de conférences à l’EHESS concernant l’état des lieux sur le rapport entre pragmatisme et sciences sociales aux Etats-Unis, le projet d’expérimentation démocratique et la sociologie des problèmes publics. Enfin, l’année se terminera sur un colloque international organisé par Roberto Frega avec le soutien de l’Institut Marcel Mauss et du Labex Tepsis : « Le pragmatisme et l’analyse du politique » (4-6 juin 2015). Le programme, en trois journées, sera consacré à la capacité du pragmatisme à renouveler la pensée de la démocratie, à engendrer des enquêtes sur les dynamiques de transformation de l’espace public et à articuler en nouveaux termes une critique sociale et politique.   Le séminaire « Pragmatisme et sciences sociales » sera cette année composé de 4 séances de présentation de textes et de discussion de thèmes (4 x 2 = 8 heures), 2 journées consacrées à une question précise (2 x 5 = 10 heures), 2 conférences de Christopher Ansell (3 x 2 = 6 heures). Il se clôturera sur un colloque international organisé par Roberto Frega, avec le soutien de l’Institut Marcel Mauss et du Labex Tepsis : « Le pragmatisme et l’analyse du politique » (4-6 juin 2015)

Programme

Jeudi 15 janvier Roberto Frega et Daniel Cefaï : « Démocratie pragmatiste, expérimentalisme et organisation : quelques apports récents en science politique et théorie politique » 29 janvier Yves Cohen / Daniel Cefaï, Roberto Frega, Bénédicte Zimmermann : « Organisation et pouvoir – relire Mary Parker Follett » 5 février - Journée 1 : Habitudes et institutions

  • Alexandra Bidet : Le travail entre activités et institutions : que nous apporte John Dewey ?
  • Claude Gautier : Peut-on faire une lecture pragmatiste de l’habitus ?
  • Daniel Cefaï : Ecologie des institutions : la perspective de Chicago
  • Roberto Frega/ Bénédicte Zimmermann : Autour de la notion d’institution chez John Dewey

19 février Séance collective: pragmatismes, critique sociale et politique5 mars Louis Quéré, Cédric Terzi : « Quelle prise collective est possible sur les institutions ? Des médiations de Peirce aux habitudes de Dewey et Mead » 19 mars - Journée 2 : Institutionnalisme économique

  • Véronique Dutraive et Laure Bazzoli : Les relations entre philosophie pragmatiste et économie institutionnaliste: enquête sociale, économie et démocratie chez J. Dewey et J. R. Commons
  • Jean-Philippe Heurtin : lecture de textes
  • Bruno Théret : Le structuralisme pragmatiste de Commons: relations triadiques et polyades dans Institutional Economics
  • Jean-Jacques Gislain : Le principe de futurité: une contribution commonsienne au pragmatisme

21 et 28 mai : conférences de Christopher Ansell Cette année, le séminaire accueillera un invité spécial en mai-juin 2015 : Christopher Ansell, professeur à l’Université de Californie à Berkeley et auteur de Pragmatist Democracy : Evolutionary Learning as Public Philosophy (Oxford University Press, 2011). Il donnera une série de conférences à l’EHESS :

  1. Pragmatism and the Social Sciences (the American Experience)
  2. What is a Democratic Experiment?
  3. Taking the Bull by the Tail: A Pragmatist Reflects Unruly Public ProblemsThe Ratcheting of Control: The Evolution of Risk Regulatory Regimes
4-6 juin - Colloque Pragmatisme et analyse du politique (105 Bd Raspail salle 7 et 8) Enfin, l’année se clora sur un colloque international organisé par Roberto Frega : « Le pragmatisme et l’analyse du politique » (4-6 juin 2015) avec le soutien de l’Institut Marcel Mauss et du Labex Tepsis. Le programme, en trois journées, sera consacré à la capacité du pragmatisme à renouveler la pensée de la démocratie, à engendrer des enquêtes sur les dynamiques de transformation de l’espace public et à articuler en nouveaux termes une critique sociale et politique.