Démocratie et relativisme. Débat avec le MAUSS

        CASTORIADIS Cornelius (2010),Démocratie et relativisme. Débat avec le MAUSS, Paris,  Mille et Une Nuits.        

Résumé

En décembre 1994, Cornelius Castoriadis (1922-1997), qui fut le principal animateur du groupe et de la revue Socialisme ou Barbarie (1949-1967), économiste, psychanalyste et philosophe, rencontre des chercheurs de La Revue du MAUSS (le Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales), dont Alain Caillé, Jacques Dewitte, Serge Latouche, Chantal Mouffe... L'auteur de L'Institution imaginaire de la société (1975) et de la série des Carrefours du labyrinthe (1969-1999) prend acte de la situation nouvelle créée par la fin de l'URSS et par l'idéologie qui se diffuse à la suite des thèses de Fukuyama. Accords et désaccords surgissent au fil du débat. Castoriadis aborde les problèmes de la mondialisation : la question de l'universalisme et du relativisme culturel, le retrait des citoyens de la sphère publique, la fragilité de la démocratie.  

Sommaire

La relativité du relativisme Le politique et la politique Indétermination et création La condition de l'universalisation des valeurs occidentales La démocratie    

Note de lecture

par Stéphane Aymard