Démocratie environnementale et territoires : un bilan d’étape

      BARBIER Rémi et LARRUE Corinne (2011), "Démocratie environnementale et territoires : un bilan d’étape", Participations, n°1, pp.67-103.                                                                                                                    

 

 

Télécharger

Télécharger

   

 Résumé de l'article

  Cet article dresse un bilan d’étape de la démocratie environnementale, à partir d’un choix de références centrées sur les problèmes territoriaux de gestion des ressources et de maîtrise des risques et nuisances. Nous revenons d’abord sur la genèse et la diversité des fondements normatifs de la participation puis précisons les contours respectifs de la démocratie environnementale et de la gestion concertée de l’environnement. Nous nous attachons ensuite au fonctionnement concret de la participation à travers, d’une part, la présentation de trois formes de participation (commissions, débats publics et jurys de citoyens) et, d’autre part, l’analyse de leurs effets sur les acteurs de la décision environnementale. Enfin, nous mettons en débat la démocratie environnementale, en montrant notamment son encastrement irréductible dans une gestion concertée avec laquelle elle entretient des rapports complexes. Nous exposons également les termes d’une critique plus générale de ce nouveau paradigme et esquissons des pistes de recherche.  

Plan de l'article

  Introduction   La participation environnementale : genèse, nature et fondements Une institutionnalisation progressive Éléments de typologie et de terminologie Fondements normatifs de la participation environnementale   La participation environnementale au concret Les Commissions publiques : faire du neuf avec de l’ancien Les débats : construire et mobiliser des publics Les jurys : mettre l'idéal délibératif en pratique La participation et les acteurs de la décision environnementale   Critique de la participation environnementale La portée limitée des protocoles participatifs Penser l’encastrement des protocoles participatifs L’environnement a-t-il (vraiment) besoin de la participation ?   Conclusion et perspectives      

 Abstract 

  This paper reviews progress of environmental democracy, from a selection of references devoted to the territorial dimension of resource management, risk control and nuisance prevention. We first analyze the origin and the normative foundations of participation and then draw, on one hand, the design of environmental democracy and, on the other, collaborative management of the environment. We then focus on the concrete implementation of participation through, firstly, the presentation of three forms of participation (advisory committees, public debates and citizens’ juries) and, secondly, analysis of their effects on actors of environmental decision. Finally, we debate about environmental democracy, pointing out in particular its embedding in a collaborative management with which it has complex relationships. Lastly we propose a more general criticism of this new paradigm and outline some of research perspectives.   Sommaire du n°1 de la revue ⇒    

 Rémi Barbier et Corinne Larrue : Vidéo de la conférence donnée à l'occasion du premier Congrès du GIS Démocratie & Participation, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, 19 octobre 2011.

 

 

 

 Pieter Leroy : Vidéo de la discussion de la conférence  

 

 

 

 

 Actes du Premier Congrès du GIS Démocratie & Participation

 

 

 

participation débat public gestion territoriale décision environnementale