Dispositifs participatifs et asymétries de pouvoir : expliciter et interroger les positionnements

     

Frédérique Chlous (MNHN), « Démarche participative : co-construction, négociation, hybridation ? Ateliers cartographiques dans l’archipel des Marquises », in GIS Démocratie et Participation, Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”, Saint-Denis, 29-30 janvier 2015, ISSN en cours, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/1828

 

Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l’article

  Concernant la gestion des patrimoines naturels et culturels, de nombreux outils favorisant les démarches participatives ont été développés, qu’il s’agisse de théâtre participatif, de cartographie participative, de SIG participatif, de jeux de rôles et de modélisation d’accompagnement. Ces démarches s’ancrent dans une approche systémique et sont le plus souvent interdisciplinaires et intersectorielles.La mise en œuvre de recherches intersectorielles centrées sur la participation des publics interroge la place du chercheur, les relations qui se nouent entre les partenaires, les effets des dispositifs techniques utilisés et les bénéfices escomptés. Cette réflexion s’appuie sur le projet de recherche PALIMMA (Haatumu no te tai henua) qui porte sur la co-construction des enjeux de protection et de gestion relatifs au patrimoine culturel lié à la mer dans la perspective de l’inscription au patrimoine mondial et de la création d’une aire marine gérée aux Marquises (Polynésie française). Trois aspects seront plus particulièrement examinés. Le premier concerne la construction intersectorielle de la méthode participative. Le second point concerne les données produites et plus particulièrement celles considérés comme utiles par les uns et les autres. Dans la dernière partie, nous souhaitons discuter la forme « hybride » de démarche, ainsi que la place et l’incidence des outils techniques mobilisés.  

 Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”

 

  Frédérique Chlous (MNHN), “Participatory approach : coconstruction, negotiation, hybridization ? Participatory mapping in the Marquesas archipelago

 Abstract

  Environment and cultural heritage managementmobilise plenty of tools as  interactive theatre, participatory mapping, participatory SIG, role-playing and companion modelling approach. These follows a systemic approach et are most often interdisciplinary and cross-sectoral. The implementation of such research focusing on citizen participation raises serious concerns about the role of researchers, relations between partners and the effects of devices. The project involves research project PALIMMA about protection and management of cultural heritage relating to the sea (registred UNESCO's natural heritage and marine protected area creation in French Polynesia). Three issues are discussed further below. The first one concerns the cross-sectoral and participatory approach. The second concerns the useful data. In the last one, we want to discuss the hybrid-form approach and tools and techniques used.

 

Abtracts of the Conference “Practitioners ans Researchers on Public Participation:Dangerous Liaisons and Fruitful Relations”