De la légitimation des acteurs à la légitimité du débat public

       
    ROLLANT Romain, « De la légitimation des acteurs à la légitimité du débat public », in REVEL Martine, BLATRIX Cécile, BLONDIAUX Loïc, FOURNIAU Jean-Michel, HÉRIARD-DUBREUIL Bertrand et LEFEBVRE Rémi (eds) (2007), Le débat public : une expérience française de démocratie participative, Paris, La Découverte - Recherches, pp.178-188.  
     

Résumé

  Le 18 décembre 2003, à l’issue d’une réunion du Comité interministériel d’aménagement du territoire, le gouvernement fait publiquement état des projets routiers « réalisés ou engagés d’ici 2012 », parmi lesquels figure le contournement autoroutier de Bordeaux. Cette annonce survient au cours d’un débat public jusqu’ici qualifié de « serein ». Elle va être l’occasion, pour chaque famille d’acteurs, d’exprimer, dans la satisfaction ou la déception, les réels attendus du débat public. On va ainsi passer d’un débat marqué par des enjeux liés à l’affirmation de la légitimité de chaque acteur participant (élus, coalition et contre-coalition de projet…), à une mise en débat de la légitimité du débat public lui-même. D’une manière paradoxale, le cas du débat public sur le contournement de Bordeaux a finalement permis, en interrogeant le débat dans ses fondements mêmes, d’affirmer ou de réaffirmer son rôle en tant que moment d’échanges incontournable, et temps essentiel dans le processus de prise de décision publique.  

Plan de l'article

 
  • Le discours comme vecteur de légitimation
  • Construire sa légitimité sur la scène du débat
  • De la remise en cause à la croyance au débat "malgré tout"
  • Conclusion

       Ce chapitre d'ouvrage est disponible
sur Cairn au prix de 4€.