[Colloque] Le savant, le politique et le citoyen

 

Le savant, le politique et le citoyen

Vendredi 11 mars et samedi 12 mars à 9h30 à l'auditorium de la Cité des Sciences Le savant le politique et le citoyen - 2010-2011 - GRAND

Quelle expertise pour la gouvernance mondiale de l’environnement ?

 

Face aux défis du changement climatique, le Sommet de Copenhague (décembre 2009) n’a pas répondu aux attentes, et les controverses se sont amplifiées, en particulier sur le rôle et l’action du GIEC, le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat.

Un an après cette crise, et au moment où se met en place une structure d’expertise internationale analogue au GIEC dédiée à l’analyse des causes et des conséquences de l’érosion de la biodiversité, Universcience propose une première rencontre pour débattre du rôle des différents acteurs engagés dans cette entreprise d’anticipation des risques environnementaux à l’échelle planétaire.

- Que peuvent les sciences dans ces domaines ? Quelles sont les disciplines impliquées ? Quel statut donner aux projections et aux scénarios proposés par les communautés scientifiques ? Comment faire avec les incertitudes inhérentes à ces exercices d’anticipation des risques ? - Comment le monde politique peut-il s’approprier ces données ? Quelle « langue commune » faut-il inventer ? Quelle « gouvernance » peut s’organiser pour mettre en œuvre les bonnes décisions, quand celles-ci sont nécessairement d’échelle globale ? - Quel est, dans ce jeu, le rôle de la société civile, des ONG, des citoyens ? Quelles sont les meilleures formes à trouver pour la participation de ces acteurs à une délibération collective qui nous concerne tous et dont les impacts sont multiples ?

Avec la participation de nombreux responsables internationaux qui ont joué un rôle de premier plan au cours de la période récente, cette rencontre a vocation à ouvrir une réflexion partagée sur un problème majeur : comment, entre science, politique et société, construire une responsabilité collective qui nous permette de « prendre soin » du monde ?

 

  Comité scientifique : Didier Babin, chargé de programme sénior, secrétariat de la convention des Nations Unies sur la diversité biologique. Bernard Chevassus, directeur de recherche à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). Amy Dahan-Dalmedico, directrice de recherche au CNRS, Centre Alexandre Koyré (EHESS-CNRS). Olivier Godard, directeur de recherche au CNRS, Laboratoire d’économétrie de l’école polytechnique. Michel Griffon, directeur général adjoint de l’Agence nationale de la recherche (ANR). Stéphane Hallegatte, économiste, ingénieur climatologue à Météo-France, chercheur au Centre international de recherche sur l’environnement (CIRED). Marc Lipinski, directeur de recherche au CNRS, ancien vice-président du Conseil régional d’Île-de-France en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Jacques Weber, directeur de recherche au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD).   Colloque animé par Mathieu Nowak, journaliste scientifique.       Avec le soutien de :

           

   

 

Programme

 

vendredi 11 mars 2011 à 9h30 : La gouvernance mondiale du changement climatique

Peter Haas  

 

vendredi 11 mars 2011 à 10h30 : Science, prévision, prospective

Paul Leadley Pascale Braconnot Valérie Masson-Delmotte Xavier Timbeau  

 

vendredi 11 mars 2011 à 14h30 : Quelles interfaces entre science et politique ?

Michèle Pappalardo Shardul Agrawala Amy Dahan-Dalmedico Marc Lipinski  

 

samedi 12 mars 2011 à 9h30 : Le rôle de la société civile : citoyens et ONG

Serge Orru Pierre Radanne Benoît Faraco Joyetaa Gupta Charlotte Halpern  

 

samedi 12 mars 2011 à 14h30 : Le rôle des médias et d’Internet

Nicole d’Almeida Raphaël Hitier Sylvestre Huet Marine Soichot Pierre Barthélémy            
savant politique gouvernance mondiale expertise environnement citoyen