Citoyenneté profane en Europe

 

Colloque ProfaCity

Citoyenneté profane en Europe. Les épreuves de la propriété démocratique en situations hybrides     19-21 Septembre 2011 Institut des Sciences de l'Homme   14 avenue Berthelot - Lyon 7° 4° étage : salle Marc Bloch   Colloque co-organisé par le Centre Max Weber (Lyon, France), CICI (Ghent, Belgique), CIEE (Porto, Portugal), UU SOPINS (Utrecht, Pays-Bas), UL CSP (Ljubljana, Slovénie) dans le cadre du projet Profacity, financé par le 7th Framework Program de la Commission Européenne    

Présentation

  En se focalisant sur des situations hybrides, non strictement inscrites dans la norme, ce colloque s’intéressera à l’expérimentation de formes de citoyenneté qui ne sont pas données d’avance et qui modifient les marges de la citoyenneté formelle. Ces formes de citoyenneté engagent une activité pratique, en prise avec des dispositifs ou des milieux, dont l’enjeu est l’invention continue du principe démocratique lui-même, concernant les « droits à avoir des droits ». Ce travail d’affirmation et de traduction d’un « droit de cité » qui n’est pas acquis d’emblée participe de ce qui est désigné comme citoyenneté profane, et vaut également comme un analyseur de la propriété démocratique. A partir d’enquêtes portant sur différents types de situations et dont les matériaux et les premiers résultats ont été soumis à des publics concernés, le colloque tentera de situer la notion de citoyenneté profane au regard des transformations récentes de la qualité démocratique dans différents cadres nationaux, en se centrant non sur les seuls concepts juridiques de la citoyenneté mais sur les configurations sociologiques de ses mises en oeuvre. Devant quelles épreuves sont-ils placés ? Comment interprètent-ils leurs droits ? De quelles manières prennent-ils part et affirment-ils leurs droits et la légitimité de leurs actes ? Quels sont les savoirs qu’ils mobilisent pour affirmer ces droits et prendre place dans la cité ? Quels sont les milieux, opérations, opérateurs qui traduisent en citoyenneté les dimensions publiques et les portées civiques de ces situations hybrides ? Quelles sont la nature et les portées politiques et publiques des initiatives des acteurs impliqués dans ces situations ? En quoi les interprétations profanes de la citoyenneté, expérimentées dans des situations d’équilibre fragile ou relatif, participent-elles aux dynamiques contemporaines des rapports société-citoyenneté ? En quoi la notion de citoyenneté profane nous renseigne-t-elle sur les pratiques de citoyenneté, selon différentes cultures politiques nationales et démocratiques ? --- Langues du colloque : française et anglaise. Les interventions et les débats feront l’objet de traduction simultanée.  

PROGRAMME

 

Lundi 19 septembre

14h-14h30  : Introduction Jean-Hugues Déchaux, directeur du Centre Max Weber Michel Rautenberg, Université Jean Monnet Saint-Etienne/CMW 14h30-18h : Atelier 1 Citoyenneté profane entre citoyenneté des non citoyens et non citoyenneté des citoyens

  • Rastko Moč|nik, Maja Breznik, Marko Kržan (Université de Ljubljana) "Erasing rights in Slovenia between ethnical character of citizenship and the new role of state within the context of economic globalization"
  • Robert Maier (Université d’Amsterdam) "Problematic citizenship of migrants"
  • Alain Battegay (Centre Max Weber) "Les portées citoyennes de gestes mineurs d’affirmation publique. Les commerces de kebab analyseurs"

    Invité/discutant: Andrej Kurnik (Université de Ljubljana) 18h-20h : Séance publique Présentation du web documentaire  

Mardi 20 septembre

9h-12h30 : Atelier 2 Méthodologies du profane

  • Raquel Felizes (Université de Porto) "Researching with stone deaf: The interview as an hermeneutical conversation"
  • Ghislain Verstraete (CICI, Gand) "Des actions à la recherche de sens"
  • Jacques Roux (Centre Max Weber) "Travail des corps et "encitoyennement" dans les situations de contrôle d’identité"

    Invité/discutant: José Alberto Correia (Université de Porto)  

12h30-14h : Déjeuner

14h-17h30 : Atelier 3 Citoyenneté et interactions

  • Debby Gerritsen, Willibrord de Graaf, Robert Maier (Université d’Utrecht) "Citizenship and interactions of young migrants"
  • Marc Derycke (Centre Max Weber) "Vivre et créer un cadre de vie"
  • Orquidea Coelho, Henrique Vaz, Bruno Mendez (Université de Porto) "Deafness or deafhood? The awareness of discrimination as a path towards affirming the difference"

18h-20h : Séance publique Présentation des posters des équipes  

Mercredi 21 septembre

9h30-12h30 : Atelier 4 Rendre justice. Le cas des sans-papiers et des effacés

  • Tine Brouckaert, Franc Rottiers (CICI, Gand) "The ambivalence of networks"
  • Marie-Thérèse Têtu Delage (Centre Max Weber) "Les "sans-papiers" en France : l’accès à la justice entre droit à être là et statut juridique de citoyen"
  • Marko Krž|an (Université de Ljubljana) "Political and administrative types of integration and justice as spontaneous perception of the latter"

    Invité/discutant: Emmanuel Renault (Université Lyon 2 - Ecole Normale Supérieure)

12h30-14h  : Déjeuner

14h-18h : Atelier 5 Citoyennetés profanes en perspectives

  • Table ronde 1 Modèles et perspectives de la citoyenneté profane

- Rastko Moč|nik : "La citoyenneté profane, une notion requise pour penser les transformations de la citoyenneté" - Robert Maier : "Pour un modèle de la citoyenneté profane" - Jacques Roux : "L’encitoyennement. La citoyenneté profane, une citoyenneté performée (ou en actes) ?"

  • Table ronde 2 Milieux traducteurs, opérateurs et opérations

- Henrique Vaz : "Les langues comme milieux traducteur et la question des écoles de référence : un enjeu citoyen ? (écoles bilingues, interprètes et citoyenneté)" - Marko Kržan : "Les discours idéologiques et les administrations publiques comme milieu traducteur" - Marie-Thérèse Têtu : "Les passages incertains entre non citoyenneté et citoyenneté, les usages du (des) droit(s) et des pièces comme milieu traducteur"

  • Table ronde 3 Les compétences démocratiques

- Orquidea Coelho : "Prendre langue et faire lien avec les sans-parts : travail scientifique et engagement citoyen" - Alain Battegay : "Les pratiques ordianires d’un droit à avoir des droits" - Franc Rottiers : "La contribution citoyenne à la participation démocratique"

 

Clôture du colloque Marc Derycke et Ghislain Verstraete

 

Programme (pdf)

Inscriptions et renseignements : Marianne Perraud : 04 72 72 64 30

       
citoyenneté profane milieux traducteurs compétences démocratiques situations hybrides sourds illettrés sans papiers effacés slovénie portugal hollande Belgique France