Analyser et faire l’action publique. Quand le fonctionnaire se glisse dans la peau du chercheur, une schizophrénie salutaire ?

      Louise Dangy (équipe ACSPAVE de l’ENSV / Laboratoire Triangle, Lyon), « Analyser et faire l’action publique. Quand le fonctionnaire se glisse dans la peau du chercheur, une schizophrénie salutaire ?", in GIS Démocratie et Participation, Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”, Saint-Denis, 29-30 janvier 2015, ISSN en cours, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/1822

 

Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l’article

Nous proposons de discuter la méthodologie de notre enquête doctorale, qui retrace le conflit du bœuf aux hormones dans les institutions internationales. Depuis l’adoption, en 1981, d’une directive interdisant l’utilisation d’hormones de croissance, l’Europe et les États-Unis s’affrontent au sein du Codex alimentarius (qui établit des normes internationales)et de l’OMC sur les différents aspects liés aux hormones dans l’élevage. Combinant approche socio-historique et ethnographie, notre travail vise à établir dans quelle mesure l’affaire du « bœuf aux hormones » a façonné les institutions sanitaires mondiales, afin de comprendre comment les différentes parties prenantes conçoivent ces dernières. Vétérinaire fonctionnaire, nous adoptons aux fins de cette enquête une approche ethnographique vis-à-vis de matériaux variés (archives, entretiens, observations) ; nous contournons les difficultés d’accès à ce terrain en confrontant différentes sources et en prenant des responsabilités au sein de ces institutions. Ce positionnement original, qui facilite la réalisation de l’enquête – pourtant menée à découvert -, n’est pas sans conséquences sur son épistémologie ou ses conclusions, ce qui conduit à interroger la portée de nos résultats. Nous estimons que, si les partis pris qui découlent d’une ethnographie totale des institutions internationales réalisée par ses praticiens doivent être assumés, les résultats originaux qu’elle produit sont indispensables à leur exploration.

 

 Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”

 

Louise Dangy (équipe ACSPAVE de l’ENSV / Laboratoire Triangle, Lyon), "Analyzing and making public action. When the civil servant slips into the skin of the researcher, a salutary schizophrenia?"

 Abstract

  This paper seeks to discuss the methodology of my PhD research project on the so-called “hormone beef dispute” within international institutions. Since the adoption, in 1981, of a European resolution prohibiting the use of hormones in food-producing animals, Europe and the United States have been struggling over all aspects relating to the use of growth promoters in animal husbandry. This controversy involves both the WTO and the Codex alimentarius, in charge of establishing international sanitary standards for food trade. The goal of my research work, which combines the socio-historical and ethnographic approaches, is to establish to what extent the international food trade institutions were shaped by the hormone beef dispute, so as to better understand how stakeholders perceive them. This work is being performed in specific conditions: while a government vet, I apply an ethnographic analysis to various materials (archives, interviews, observations). The cross-checking of information from diverse sources, and above all the official tasks I performed at different levels of the decision-making process, allowed me to overcome the difficulties associated with the study of this closed field. However, this unique position, which facilitates my research, also has consequences on its epistemology and conclusions, which leads to reflect on the significance of the results obtained. I consider that if a global ethnography of the international institutions concerned implies some theoretical choices, it also yields original results that need to be taken into account when exploring such entities.

 

Abtracts of the Conference “Practitioners ans Researchers on Public Participation:Dangerous Liaisons and Fruitful Relations”