Analyse de la participation citoyenne autour de la gestion des déchets dans la ville de Ouagadougou (Burkina Faso)

          TRAORÉ Maïmouna (2011), "Analyse de la participation citoyenne autour de la gestion des déchets dans la ville de Ouagadougou (Burkina Faso)", communication à la deuxième journée doctorale sur la participation du public et la démocratie participative, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, 18 octobre 2011.

 

 

Télécharger

 Télécharger

   

 Résumé de l'article

  À Ouagadougou, capitale politique du Burkina Faso, l’avènement de la démocratie à partir des années 1990 a été marqué par la volonté d’impliquer les différents acteurs de la vie urbaine, notamment les citoyens dans la gestion de la cité. Cette volonté a été renforcée par la réorganisation de la filière de gestion déchets via l’application d’un Schéma Directeur de Gestion des Déchets et l’adoption du principe du pollueur-payeur. Malgré de telles initiatives, certains endroits de la ville de Ouagadougou continuent d’être le théâtre de décharges spontanées. Afin de comprendre pourquoi les déchets restent présents dans des endroits où « ils ne sont pas à leur place », nous nous sommes intéressée à la façon dont les citadins participent à la prise en charge de l’espace urbain. Sur la base de la revue de littérature et de l’analyse des données recueillies, nous avons pu constater que les difficultés liées à la gestion des déchets reposent sur des divergences de conception de la citoyenneté. Autrement dit, à Ouagadougou, la gestion des déchets pose problème parce que les logiques des décideurs/aménageurs ne coïncident pas avec les logiques d’une partie de la population.      

 Abstract 

  In Ouagadougou, the political capital of Burkina Faso, the advent of democracy in the 1990's was marked by a willingness to involve the various stakeholders of urban life, including citizens in the management of the city. This desire was strengthened by the reorganization of the waste management sector through the application of a Master Plan for Waste Management and the adoption of the polluter-pays principle. In spite of such initiatives, some places of the city of Ouagadougou are still the scene of uncontrolled dump. To understand why the waste still present in places where "they should not be", we got interested in how citizens participate in the management of urban space. Based on the literature review and the analysis of data collected, we found that difficulties linked to waste management are based on conceptual differences on citizenship. In other words, in Ouagadougou, the waste management is a problem because of the fact that the logics of decision makers/developers contractors do not coincide with the logics of a portion of the population.  

 

 

 

 Actes du Premier Congrès du GIS Démocratie & Participation