démocratie délibérative

Délibérer avant la révolution. Vers une éthique de la démocratie délibérative dans un monde injuste

Articles dans des revues avec comité de lecture
 
 
 
 
 
FUNG Archon (2011),
FUNG
Archon
(2011)

Délibérer avant la révolution. Vers une éthique de la démocratie délibérative dans un monde injuste

Participations,
n°1,
pp.311-334.
Français
Anglais
Lien vers une page dédiée
Référencement bibliographique
Texte intégral
Résumé
Plan de l'article
Lien vers des ressources externes (accès gratuit)

Délibération et participation : affinités électives ou concepts en tension ?

Articles dans des revues avec comité de lecture
 
 
 
 
 
SINTOMER Yves (2011),
SINTOMER
Yves
(2011)

Délibération et participation : affinités électives ou concepts en tension ?

Participations,
n°1,
pp.239-275.
Français
Anglais
Lien vers une page dédiée
Référencement bibliographique
Texte intégral
Résumé
Plan de l'article
Lien vers des ressources externes (accès gratuit)

Vertus et limites de la démocratie participative

Revues (numéros spéciaux)
 
 
 
 
REBER
Bernard
(2011)

Vertus et limites de la démocratie participative

Archives de Philosophie,
n°74/2.
Français
Lien vers une page dédiée
Référencement bibliographique
Résumé
Sommaire de l'ouvrage

Vertus et limites de la démocratie participative

Type
Revue
Auteurs et appartenances institutionnelles
 

Bernard Reber

Chargé de Recherche CNRS
CERSES, Université Paris V
 

Charles Girard

Docteur en philosophie
Université Paris 1, NoSoPhi
 

Alice Le Goff

Maître de conférences en philosophie sociale
Université Paris V, GEPECS / SophiaPol
 

Jürg Steiner

Professeur de science politique
University of North Carolina, BIDS
 

Emmanuel Picavet

Professeur de philosophie
Université de Franche-Comté, Logiques de l'Agir / NoSoPhi
 
.
Programme de recherche et institutions partenaires
 
Site Web de la Revue
 
.
Références bibliographiques ou publications associées
 
 
 
.
 
 
.
Date de publication ou de début de la recherche
26 mai 2011

Les états de la démocratie. Comprendre la démocratie au-delà de son utopie

Type
Ouvrage

 

 Les états de la démocratie.

 Comprendre la démocratie au-delà de son utopie
 
 Ouvrage collectif coordonné par Odile Piriou et Pierre Lénel
 
 Editions Hermann, 2011.

 

Auteurs et appartenances institutionnelles

Directeurs de publication

Odile Piriou est Maître de Conférences à l'Université de Reims, IUT Châlons-en-Champagne, membre du LERP (Laboratoire d'Étude et de Recherche sur les Professionnalisations), membre associée du LISE (Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Économique). Depuis plusieurs années, elle travaille sur la démocratie participative, ses modèles, ses acteurs, ses dispositifs et ses effets. Elle étudie les rationalités présidant à l'engagement dans l'exercice du politique et la démocratie participative / délibérative. Sociologue du travail et des professions, elle s'intéresse aux savoirs experts, scientifiques et pratiques, à la production, transmission et usages des sciences humaines et sociales ainsi qu'à leurs transformations dans les sociétés de connaissance. Elle a publié :

(avec Lénel Pierre), « La Conférence riveraine de Feyzin. Un modèle pratique de démocratie participative », Cahiers de la Sécurité Industrielle, n° 8, novembre 2010. 
« Entre engagement, théorie et pragmatisme : mise en œuvre et analyse d'un dispositif de concertation publique dans une zone Seveso 2 », in Suraud M.‑G. & Terssac (de) G. (dir.), Institutions et enjeux de communication, Toulouse, Octarès, 2009.
« Le savant à l'épreuve du politique », Cahiers Internationaux de Sociologie, n°126, avril‑mai 2009, recension d'ouvrage.
"Scientific Expertise in Policy‑making: The Case of Work Policy, in France", in Weingart P. & Lentsch J. (eds), How to Help Governments. Scientific Advice to Policy-making. An international Comparison, BB Publishers (with Geffroy Zimmermann), 2009.
« Que deviennent les diplômés de sociologie ? Un état de la discipline et de son avenir »,Socio‑logos. Revue de l'Association Française de Sociologie, n°3, 2008.
La face cachée de la sociologie. À la découverte des sociologues praticiens, Belin éditions, coll. Perspectives sociologiques, préface de Claude Dubar, 2006.

Pierre Lénel est chercheur au LISE, CNRS‑CNAM. Ses intérêts de connaissance l'ont porté vers l'étude empirique des mécanismes de la postdémocratie. Il intervient également dans des organisations, notamment sur les questions des pratiques concrètes des travailleurs. Ses domaines de recherche sont, en outre, les études de genre articulées aux nouvelles formes des mouvements sociaux féministes. Il a publié:

« Les habitants et la société civile : les enseignements du théâtre de l'opprimé », in Rowell J. & Saint-Gilles A.-M. (coord.), La société civile organisée, Lille, Presses du Septentrion, 2010.
(avec Piriou Odile), « Entre engagement, prise de risques et pragmatisme : le cas de la mise en œuvre d'un dispositif de concertation publique dans une zone Seveso 2 », in Suraud M.‑G. & Terssac (de) G. (dir.), Institutions et enjeux de communication, Toulouse, Octarès, 2009.
« Parcours de vie et marchés transitionnels du travail : quelles figures de justice ? Quelles conceptions de l'individu ? », in Thomsin L. & Vrancken D. (coord.), L'État social à l'épreuve des parcours de vie, Bruxelles, Academia Bruylant, 2008.
Compte‑rendu de Latour B., « Changer de société. Refaire de la sociologie », Revue Française de Sociologie, juillet‑septembre 2007, n°48/3.

 

Les contributeurs

Colette Bec est Professeur de sociologie à l'IUT Paris Descartes, membre du LISE. Son programme de recherche porte sur l'État social. Elle a publié :

De l'État social à l'État des droits de l'Homme ?, Presses Universitaires de Rennes, coll. Res Publica, 2007.
L’Assistance en démocratie. Les politiques assistantielles dans la France des XIX‑XX° siècles, Belin, coll. Socio‑Histoires, 1998.
Assistance et République, Editions de l'Atelier, 1994.
De la responsabilité solidaire. Mutations dans les politiques sociales d'aujourd'hui, coordination et introduction avec Giovanna Procacci, Syllepse, 2003.

Antoine Bevort est Professeur de sociologie au CNAM et Chercheur au LISE‑CNAM‑CNRS. Il est spécialiste de la sociologie des relations professionnelles. Il a publié :

(avec Jobert Annette), Sociologie du travail : les relations professionnelles, Armand Colin, 2008.
«Le paradigme de Protagoras », Socio‑logos, n°3, 2007.
(avec Lallement Michel, coord.), Le capital social‑ Performance, équité et réciprocité, Paris, La Découverte‑Mauss, 2006.
(avec Charasse David), Performances institutionnelles et traditions civiques comparées en France et aux Pays‑Bas, le cas des politiques de la ville, La Documentation française, 2003.
Pour une démocratie participative, Presses de Sciences Po, 2002.

Cécile Blatrix est Professeure de science politique à AgroParisTech et membre du CEESP. Elle a publié :

« Démocratie locale et débat public », in Borraz Olivier & Guiraudon Virginie, Politiques publiques, tome 2, Paris, Presses de Sciences Po, 2010.
« La démocratie participative en representation », Sociétés Contemporaines, n°2/74, 2009, p. 97‑119 ; numéro coordonné par Violaine Roussel, sur le thème : Malaise dans la représentation : autour des mutations contemporaines des logiques de délégation et de légitimation politique.
(avec Malbrand Emmanuelle & Deroubaix José‑Frédéric), « Cadrages, recadrages et hors‑champ du débat public : le cas de l'assainissement en Île‑de‑France », in De Coninck Frédéric & Deroubaix José‑Frédéric (dir.), Ville éphémère, ville durable. Nouveaux usages, nouveaux pouvoirs, Paris, L'Oeil d'or, 2009.
(en co‑direction avec Revel Martine, Loïc Blondiaux, Jean‑Michel Fourniau, Bertrand Hériard-Dubreuil & Rémi Lefebvre), Le débat public : une expérience française de démocratie participative, Paris, La Découverte, coll. Recherches, 2007.
(avec Tapie‑Grime Muriel (dir.) & Moquay Patrick), Développement durable et démocratie participative. La dynamique performative locale, Paris, Editions du PUCA, coll. Recherches, 2007.

Jean‑Michel Fourniau est Sociologue du politique. Il est directeur de recherche à l'Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (Département Economie et Sociologie des Transports, DEST‑IFSTTAR) et membre du Groupe de Sociologie Pragmatique et Réflexive de l'École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (GSPR-EHESS). Il dirige le Groupement d'Intérêt Scientifique Participation du public, décision, démocratie participative. Ses travaux portent sur l'institution de la Commission Nationale du Débat Public et le rôle des dispositifs de participation du public dans la transformation des processus politiques de production de l'intérêt général, sur la place de l'expertise dans ces processus et sur l'expérience démocratique des participants. Il a notamment codirigé :

Le débat public, une expérience française de démocratie participative, Paris, La Découverte, coll. Recherches, 2007.
Le débat public en apprentissage, Paris, L'Harmattan, 2005.
Évaluer, débattre ou négocier l'utilité publique, Inrets, 2001.
Le débat public, une reforme dans l'État, L.G.D.J., 2001.

Charles Girard est ATER en philosophie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, membre de l'équipe Philo‑NoSoPhi. Ancien élève de l'ENS Paris, agrégé et docteur en philosophie, il travaille en philosophie politique et morale. Ses recherches portent en particulier sur les théories contemporaines de la démocratie. Il a notamment co‑édité:

(avec Le Goff A.), La démocratie délibérative. Anthologie de textes fondamentaux, Paris, Hermann, 2010

Michel Lallement est Professeur de Sociologie du travail au CNAM. Il est chercheur au LISE‑CNRS, Cnam (Paris). Il a publié :

Le Travail sous tensions, Auxerre, éd. Sciences Humaines, 2010.
Le Travail de l'utopie. Godin et le Familistère de Guise, Paris, Les Belles Lettres, 2009.
Le Travail. Une sociologie contemporaine, Paris, Gallimard, 2007.

Jean‑Louis Laville est Sociologue et Économiste. Professeur du CNAM, chercheur au LISE (CNAM‑CNRS) et au GIS‑Ifris (CNRS), il est également coordinateur européen du Karl Polanyi Institute of Political Economy. Il est notamment l'auteur de :

The Human Economy, Cambridge, Polity Press, 2010.
Politique de l'association, Paris, Le Seuil, 2010.
L'économie solidaire. Une perspective internationale, Paris, Hachette Littératures, 2007.
(dir.) Dictionnaire de l'autre économie, Paris, Gallimard‑Folio, 2006.
Sociologie des services, Toulouse, Eres, 2005.

Bernard Reber est Chargé de Recherche au CNRS au Centre de Recherche Sens, Éthique, Société (CeRSES)‑ Université Paris Descartes. Il est philosophe moral et politique et ses principaux travaux portent sur le pluralisme éthique, la délibération, l'évaluation et l'éthique des nouvelles technologies. Il se situe à l'interface de la philosophie, de la sociologie et des sciences politiques. II a publié notamment :

La démocratie génétiquement modifiée. Sociologies éthiques de l'évaluation des technologies controversées, Québec, Presses de l'Université de Laval, coll. Bioéthique critique, 2011.
(dir.), « La délibération éthique et politique », Archives de philosophie, n°74/1 (6 articles), 2011.
(avec Brossaud C., coord.), Digital Cognitive Technologies. Epistemology and Knowledge Economy, ISTE / John Wiley and Sons Inc., 2010.
(avec Sève R., coord.), Le Pluralisme, Archives de philosophie du droit, Tome 49.
«Technologies et débat démocratique en Europe. De la participation à l'évaluation pluraliste », Revue Française de Science Politique, vol. 55, n° 5‑6, 2005, p. 811‑833.

Frédéric Rey est Sociologue, Chercheur au CNRS‑LISE. Ses spécialités de recherche s'inscrivent dans la sociologie du travail et des relations professionnelles. Il va faire paraître prochainement :

« Du modèle au méta‑modèle », in Dupré M., Giraud O., Lallement M. (eds.), Trajectoires des modèles nationaux. État, démocratie et travail en France et en Allemagne. Peter Lang.
«Les usages du concept de modèle dans la construction sociale du modèle Danois », Revue Française de Socioéconomie.
--- Il a déjà publié:
« Mondialisation et réorganisation spatiale des relations professionnelles », in Aballéa F. & Mias A. (dir.), Mondialisation et recomposition des relations professionnelles, Toulouse, Octarès, 2010.
« Les relations professionnelles en mouvements », Sociologies Pratiques, n°2/19, pp.1-8, 2009. 
« La recherche française sur les relations professionnelles ‑ retour sur trente ans d'expériences collectives », Terrains et Travaux, n° 14, 2008/1, p. 190‑201.

François Sarfati est Maître de conférences à l'Université Paris Est Créteil (Circeft) et LISE (UMR CNRS 3320). Il est sociologue du travail et de l'emploi. Il a publié :

« Premier Mai », in Bevort A., Jobert A., Lallement M. & Mias A., Dictionnaire du travail, Presses Universitaires de France, Paris, à paraître en 2011.
(avec Lallement M.), « La carrière contre le travail ? Savoirs, activités et trajectoires de jeunes experts de la finance et de l'informatique », Cahiers Internationaux de Sociologie, n° 126/1, 2009, p. 115‑130.
« "il y a une limite qu'il ne faut pas franchir..." ou comment canaliser la passion des travailleurs de la finance », in Berrebi‑Hoffmann I. (dir), Politiques de l'intime, La Découverte, Paris, 2009, p. 239‑248.
« L'expérience du stress, son cadre social et ses usages managériaux », in Buscatto M., Loriol M. & Weller J.‑M. (coord.), Stress et contact avec les usagers. Services publics et expression du malaise professionnel, Erès, Ramonville Saint Agne, 2008, p. 23‑38.
« À la lisière des parquets. Identité professionnelle des salariés du courtage en ligne », Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n° 146‑147, 2003, pp.80‑92.

Simon Wuhl est Sociologue, ancien Professeur associé à l'Université de Marne-la-Vallée, actuellement enseignant au CNAM. Il a été Chargé de mission Fonction publique sur les questions d'insertion et d'emploi. Rapporteur à la Commission d'évaluation du RMI. Il est spécialisé en sociologie de l'insertion, de l'emploi et du travail, et en sociologie politique. Il a publié :

« La discrimination positive à la française », Informations sociales, n° 148, juillet‑août 2008.
Discrimination positive et justice sociale, Paris, PUF, 2007.
« Discrimination positive et principes de justice », Économie et Humanisme, juin-juillet 2004.
L'égalité. Nouveaux débats, Paris, PUF, 2002.
Insertion : Les politiques en crise, Paris, PUF, 1998.
Programme de recherche et institutions partenaires

Cet ouvrage résulte d'un séminaire du Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (LISE, CNAM-CNRS) tenu en 2008 et 2009.

Date de publication ou de début de la recherche
17 mars 2011

Deliberative Democracy & Dispute Resolution

Vidéo

 

Deliberative Democracy
& Dispute Resolution


 


 
 

La démocratie délibérative. Anthologie de textes fondamentaux

Type
Ouvrage
Recueil édité par Charles Girard et Alice Le Goff
Éditions Hermann, Collection « L'Avocat du Diable » dirigée par Charles Girard
ISBN : 9782705670450

550 pages – 14 x 21 cm – 2010 – 32 €

Auteurs et appartenances institutionnelles

Alice Le Goff est maître de conférences en philosophie sociale à l'université Paris Descartes, chercheur dans l'Équipe d'accueil GEPECS (Groupe d'étude pour l'Europe de la culture et de la solidarité), et chercheur associée à l'Équipe d'accueil  SOPHIAPOL (Sociologie, philosophie, anthropologie politiques), Paris X-Nanterre. Agrégée de philosophie, ancienne élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, elle a soutenu sa thèse de philosophie le 28 avril 2009 : Démocratie délibérative et démocratie de contestation : repenser l'engagement civique entre républicanisme et théorie critique, sous la direction de Christian Lazzeri (Paris X-Nanterre) (jury : S. Haber (président du jury), Ch. Lazzeri (directeur), P. Chanial (Paris Dauphine), C. Gautier (Montpellier III), C. Nadeau (U. de Montréal), Y. Sintomer (Paris VIII). Mention très honorable avec félicitations du jury à l'unanimité).

Charles Girard est chercheur associé à l'équipe l'Équipe d'accueil NoSoPhi (Normes, sociétés, Philosophies) de Paris I. Agrégé de philosophie, ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, il a soutenu sa thèse de philosophie le 4 décembre 2010 : L'idéal délibératif à l'épreuve des démocraties représentatives de masse. Autonomie, bien commun et légitimités dans les théories contemporaines de la démocratie, sous la direction de Jean-Fabien Spitz (Paris I) (jury : Loïc Blondiaux, Bernard Manin, Emmanuel Picavet, Patrick Savidan, et Jean-Fabien Spitz). Il est directeur de la collection de philosophie normative L'avocat du diable aux éditions Hermann. 

Date de publication ou de début de la recherche
19 juillet 2010

Participation ou délibération ? Sociologie historique de l'implication des citoyens en démocratie

Du 15 octobre 2010 au 15 octobre 2010
De 9:00 à 16:00
Type
Appel à communications
 

 
Congrès de l’Association Française de Science Politique
Strasbourg, 31 août – 2 septembre 2011

Section Thématique 37

Participation ou délibération ?
Sociologie historique de l'implication
des citoyens en démocratie

 
 
  • Aller à la première page
  • 1page 1
  • 2page 2
  • Aller à la page suivante
Syndiquer le contenu