Photographie et film : antidotes à la domination politique ?