repertoire Répertoire

La participation citoyenne comme vecteur d’aménagement du territoire ? Analyse comparée de trois dispositifs participatifs

 
 
 

Élodie Férezin (Certop-Écorce, Toulouse 3, « La participation citoyenne comme vecteur d’aménagement du territoire ? analyse comparée de trois dispositifs participatifs », in GIS Démocratie et Participation, Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”, Saint-Denis, 29-30 janvier 2015, ISSN en cours, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/1801

 


 Télécharger

 

 

 Résumé de l’article

Depuis 2001, la ville d’Agen s’est dotée d’instances participatives à l’échelle du quartier. Une vision du territoire initiée lors d’un premier mandat municipal par la gauche qui s’est étoffée, dès 2008 par l’arrivée d’une équipe de centre-droit à la tête de la mairie. De 5 comités de quartier, la municipalité a instauré 23 conseils de quartiers avec des règles de fonctionnement plus précises, une articulation conseil de quartier - administration municipale davantage codifiée et des moyens financiers conséquents. Les conseils de quartier, en tant qu’association loi 1901, deviennent alors, pour les élus et les services municipaux, des parties prenantes incontournables dès lors qu’il s’agit de mettre en discussion l’intérêt général du quartier. L’objectif de cet article consiste dans un premier temps à décrire et à analyser, à travers trois exemples, comment s’est construite la participation des habitants dans le cadre de projets différents d’aménagements du territoire. Par la suite, il s’agira d’identifier la manière dont le conseil de quartier dans ses rapports aux habitants contribue à la mise en place d’une dynamique civique autonome.

 

 


 
Élodie Férezin (Certop-Écorce, Toulouse 3), "Citizen participation as a vehicle for regional development: Comparative analysis of three participatory devices"

 Abstract

Since 2001, the City of Agen was equipped with participative authorities on the scale of the district. A vision of the territory introduced during a first municipal mandate by the left which filled out, from 2008 by the arrival of a center- right team at the head of the city hall. Of 5 committees of district, the municipality established 23 councils of districts with more precise rules of functioning, an articulation council of district / municipal administration more codified and consequent financial means. The councils of district, as association law 1901, become then, for the elected representatives and the municipal services, some inescapable stakeholders since it’s question of putting in discussion the general interest of the district. The objective of this article consists at first in describing and in analyzing, through three examples, how built itself the participation of the local residents within the framework of projects different from town and country plannings. Afterward, it will be a question of identifying the way the council of district, in its relationships to the local residents contributes to the implementation of an autonomous civic dynamics.

 

 

 


  • Attachment: gis_janvier_2015.ferezin.pdf - 312.98 KBDownloadDownload