repertoire Répertoire

Expérimentations institutionnelles : décrire les effets “d’ensauvagement” à l’œuvre dans un dispositif d’implication des habitants

 
 

Vigne Margaux (CRENAU, ENSA Nantes), « Expérimentations institutionnelles : décrire les effets “d’ensauvagement” à l’œuvre dans un dispositif d’implication des habitants », in GIS Démocratie et Participation, Actes des 4èmes journées doctorales sur la participation et la démocratie participative, Lille, 13 et 14 novembre 2015, ISSN 2271-7994, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/2052/

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l’article

De nombreuses recherches montrent comment les dispositifs participatifs sont devenus de véritables outils d’action publique, et, au-delà, des outils de « gouvernementalité ». Ceux-ci sont plus rarement analysés comme des opportunités dont se saisissent les participants au-delà des objectifs déterminés. C’est cet angle de vue qui est choisi ici, faire le récit des « usages de la participation » (Rui, 2006), des aventures d’un dispositif participatif et des processus de débordement qui le travaillent de l’intérieur. Ceci sans pour autant faire l’économie d’un double regard, nécessaire à propos de ces dynamiques paradoxales : cette communication mobilise ainsi les termes « d’ensauvagement » et de « domestication », que Catherine Neveu (2011) reprend elle-même au Groupe de Recherche Action (GRAC, 2010). Ce texte s’inscrit dans le domaine de recherche, « contrasté et relativement peu exploré » (Neveu, 2011), sur les tensions entre institutionnalisation de la participation et dynamiques des pratiques informelles et des mobilisations (Bacqué, 2006), mais avec un angle d’approche spécifique, affilié au champ de l’aménagement et de l’urbanisme. Cette communication développe une description des phénomènes observés dans le cadre d’une enquête ethnographique en cours sur un terrain à Bruxelles : l’occupation temporaire de l’Allée du Kaai.
 

 


 
Vigne Margaux, “Institutional experiments : a description of the effects of "ensauvagement" at work in a specific inhabitants involvement device. The temporary occupation of Allée du Kaai in Brussels.”

 Abstract

Many researches show how participative devices have become public action’s tools, and beyond, tools for "gouvernementalité". These are less often analyzed as opportunities that participants take beyond the foregone objectives. This approach is what we choose, by telling the "uses of participation" story (Rui, 2006), a participatory device adventure and the processes which overflow it from the inside. Nevertheless, we can’t make the economy of a double look, required about these paradoxical dynamic : this communication mobilizes the terms "ensauvagement" and “domestication » that Catherine Neveu (2011) pick up from the Groupe de Recherche Action (GRAC, 2010). This text is part of the research area, "contrasted and relatively unexplored" (Neveu, 2011), on tensions between institutionalizing participation and informal practices and mobilizations dynamics (Bacqué, 2006), but with a specific approach, related to the field of spatial and urban planning. This communication develops a description of phenomena observed in the context of an ethnographic survey still running on a field in Brussels: the temporary occupation of “Allée du Kaai”

 


  • Attachment: margauxvigne-doctoralesgis2015.pdf - 9.76 MBDownloadDownload