repertoire Répertoire

Espace documentaire participatif et gouvernance

 
 
 
ZACKLAD Manuel (2007),
"Espace documentaire participatif et gouvernance ", 
Actes du 44° Congrès de l'Association de Science Régionale de Langue Française,
Paris, 29 Août - 2 Septembre 2007.
 

                                                                                                                 


 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

 
Dans cet article nous présenterons certaines caractéristiques des espaces documentaires numériques participatifs qui permettent de contribuer à la documentation des enjeux liés à la gouvernance d'un territoire d'une manière à la fois distribuée et décentralisée. En présentant leurs caractéristiques et leurs usages, nous suggérerons qu'ils remplissent plusieurs fonctions relevant de la gouvernance, comme la prise en compte des parties prenantes et la constitution de nouvelles connaissances permettant d'instruire les décisions à prendre. Sans se substituer, bien sûr, aux modalités de rencontre en présentiel, ils nous semblent susceptibles de contribuer à résoudre certains problèmes liés à la distribution spatio-temporelle des parties prenantes et à la difficulté de recourir à une gestion centralisée des procédures.
 
 

Plan de l'article

 
1. Introduction
2. Forum hybride et gouvernance
3. Artefacts documentaires encastrés dans l’action collective
4. Modalités d’accès aux documents et dossiers pour l’action : les espaces documentaires participatifs
5. Documentarisation  via les  annotations (typographie,  index, notices…) et les Systèmes d’Organisation des Connaissances
6. Evolution de la division du travail de documentarisation
7. Caractéristiques de la gouvernance éditoriale selon le web sociosémantique : les floksonomies et wikipédia
8. Appropriation collective  d’une représentation cartographique  via les annotations : geotagging (géolabélisation)
9. Conclusion
 

 

 Abstract 

 
In this article we will show certain characteristics of participative digital documentary spaces which make it possible to contribute to the documentation of the stakes connected to the governance of a territory in both distributed and decentralized way. By presenting their characteristics and their uses, we will suggest that they fulfill several functions concerned with governance, like the taking into account of the stakeholders and the constitution of new knowledge making it possible to inform the decisions to be taken. Without substituting itself, of course, with the methods of face to face meeting, they seem to us likely to contribute to solve certain problems involved in the space-time distribution of the stakeholders and the difficulty in resorting to a centralized management of the procedures.