épistémologie

Généalogie sociale et culturelle de la participation

Article

Ce court article s'interroge sur les racines historiques, épistémologiques, philosophiques, ainsi que sur les conditions sociales, techniques et politiques qui ont favorisé l'émergence de la démarche participative.

Il tente de montrer comment l'étude de la participation peut inclure, dans son champ d'analyse, des approches tributaires à la fois de la sociologie de la connaissance et de l'imaginaire, de l'épistémologie philosophique et de la complexité, comme les considérations plus théoriques sur la dialectique et les systèmes sociaux.

 

Epistémologie de l’évaluation des technologies controversées

Type
Thèse

Thèse d'Habilitation à Diriger des Recherches

 
Théories politiques, pluralisme éthique,
épistémologie de l’évaluation des technologies controversées

Bernard Reber

 

Auteurs et appartenances institutionnelles
 
Bernard Reber : Centre de Recherche, Sens, Ethique, Société
CERSES : UMR 8137 CNRS-Université Paris-Descartes
 
 
Jury :
Pr. Jean-Michel Besnier, (éthique et philosophie des techniques), Université Paris 4 – Sorbonne, (directeur),
Pr., Pierre Demeulenaere (sociologie), Université Paris 4 – Sorbonne, (rapporteur interne),
Pr. Peter Kemp (philosophie), Université d’Aarhus (Ecole Universitaire d’Education), ancien Président de la Fédération Internationale des Sociétés de philosophie, (rapporteur externe)
Pr. Jurg Steiner (sciences politiques), Université de Chapel Hill (Caroline du Nord) et Université de Berne, (rapporteur externe),
Prof. Richard Bellamy (sciences politiques), University College (Londres),
Pr. Jean-Marc Ferry (sciences politiques et philosophie morale), Université Libre de Bruxelles, (rapport, absent le 1er juillet)
 

 
 
Date de publication ou de début de la recherche
1 juillet 2010
Syndiquer le contenu