Les relations ambiguës entre participation et politiques publiques