La participation au prisme de l’histoire