repertoire Répertoire

Consultation électronique et gouvernance environnementale : défis et limites

 
 
 
 
 
VERRAX Fanny (2011), "Consultation électronique et gouvernance environnementale : défis et limites", communication à la deuxième journée doctorale sur la participation du public et la démocratie participative, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, 18 octobre 2011.

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

 
Cette communication vise à présenter un projet de site participatif développé dans le cadre de ma thèse, sur la question des enjeux éthiques et politiques de la gestion des ressources minérales, et plus particulièrement d'un type de métal appelé les terres rares. Le projet « Sustainable Scenarios » est né de deux constats : le potentiel du Web en termes de participation citoyenne, et la pertinence particulière de la participation sur les questions environnementales. Après avoir présenté la structure du site et son contenu, la communication s'attachera à interpréter les résultats en termes de participation, dans l'espoir de dresser des conclusions potentiellement utiles pour des projets de sites similaires. Trois observations feront l'objet d'une attention particulière : un taux de participation très faible, le fait qu'environ la moitié des participants ait disparu entre chaque étape du projet, et finalement la difficulté de faire revenir les participants sur le site sur le long terme, mettant en péril la possibilité-même d'un vrai débat.
 
 

 

 Abstract 

 
This paper aims at presenting a participative website, developed in my PhD project, on ethical and political issues linked to the management of mineral resources, and more specifically a kind of metals called Rare Earth Elements. This project, "Sustainable Scenarios", came from two observations: the potential of web-based surveys for citizen-driven participation, and the specific relevance of citizen driven participation on environmental topics. After presenting the structure of the website and its content, I will try to interpret its outcomes in terms of participation, in the hope of drawing some useful conclusions for similar projects. Three main findings in particular will receive a specific focus: a very low overall participation rate, the fact that roughly half of the participants seem to have "disappeared" between each step of the project, and finally the difficulty to make participants come back to the website on the long-run, putting to jeopardy the very possibility of an actual debate.