repertoire Répertoire

Les référendums initiés par les municipalités : élan participatif ou stratégie politique ?

 
 
 
 
 
LAISNEY Matis (2011), "Les référendums initiés par les municipalités : élan participatif ou stratégie politique ? L’exemple du Royaume Uni", communication à la deuxième journée doctorale sur la participation du public et la démocratie participative, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, 18 octobre 2011.

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

 
Les référendums initiés par les municipalités ont longtemps constitué un des points centraux de la politique du gouvernement britannique en matière d'amélioration de la participation du public au niveau local. Les municipalités anglaises ont, à ce titre, organisé de nombreux référendums consultatifs depuis la fin des années 1990, mais peu de chercheurs se sont penchés sur ce phénomène. Cette étude analyse les différents référendums locaux qui se sont tenus outre-Manche lors des deux dernières décennies dans le but d'en exposer les causes. Y a-t-il vraiment eu un « élan participatif » dans les municipalités britanniques ou doit-on plutôt parler d'une stratégie politique servant d'autres intérêts, comme cela a souvent été le cas dans d'autres pays au niveau national ? Cette étude montre que les référendums locaux ont le plus souvent été organisés afin de conserver l'unité d'un parti politique, de légitimer une décision ou d'affaiblir des opposants. Les municipalités n'ont donc jamais vraiment employé le référendum comme outil participatif, mais bien en tant que solution tactique à des problèmes politiques. Ainsi, l'impact du référendum initié par les municipalités sur la participation du public semble minimal.
 
 

 

 Abstract 

 
Local authority-initiated referendums have been a cornerstone of the UK Government's drive to improve citizen participation at a local level. Authorities have increasingly made use of local referendums since the 1990s, but little research has been carried out to explain and qualify this surge. This paper analyses the different local referendums held in the UK over the past two decades in order to expose their causes. Was there any "participatory momentum" in UK local authorities or was it a political strategy serving other interests, as has already been the case in other countries at the national level? Findings reveal that referendums were most often held to smooth over divisions within local parties or assemblies, to legitimate a controversial decision or to weaken political adversaries. Local authorities therefore never employed referendums as genuine participatory tools, but rather as a pragmatic and tactical solution to a given political problem. Consequently, the long-term impact of local referendums on citizen participation remains questionable.