repertoire Répertoire

La démocratie participative au Venezuela comme projet politique global

 
 
 
 
 
IVANOVIC Mila (2011), "La démocratie participative au Venezuela comme projet politique global : implications sur la recherche", communication à la deuxième journée doctorale sur la participation du public et la démocratie participative, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, 18 octobre 2011.

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

 
Au terme de 12 années d'une expérience idoine, la « Révolution Bolivarienne », née de l'apparition d'Hugo Chavez sur la scène politique vénézuélienne, remet au goût du jour l'idéal de la démocratie participative consacrée par la théorie sociale des années 1970. L'objet de notre réflexion s'engage dans plusieurs directions : quels effets produit la « situation révolutionnaire » sur le travail ethnographique accompli durant plusieurs années dans des quartiers populaires de la capitale ? Dans quelle mesure les études existantes sont le reflet d'une évaluation clivée qui ne porte pas suffisamment attention à l'impact du contexte politique sur la production académique ? Enfin, que donne à penser l'examen de la situation vénézuélienne au regard de la théorie de la démocratie participative ? J'échafauderai une série d'hypothèses à partir de mes propres résultats d'enquête, en prenant soin d'évaluer en quoi la démocratie participative passe en arrière-plan du découpage analytique au profit d'un regard à courte vue tantôt très politisé, tantôt très quantitatif ou au contraire trop microsociologique. L'évolution de mes propres recherches me permettra de tirer un certain nombre de conclusions quant à la difficile tâche du sociologue politique aux prises avec un modèle politique alternatif.
 
 

 

 Abstract 

 
After twelve years of a peculiar transformative experience, the Bolivarian Revolution born from the apparition of Hugo Chavez on the Venezuelan political arena translates in the practical field the ideal of the participatory democracy defined in the social theory of the 70's. My discussion sheds light on various elements: what are the effects of the "revolutionary situation" on my own ethnographic field fulfilled during many years in different popular suburban communities in Caracas? To what extent do the existing inquiries reflect opposing assessments, which do not pay sufficient attention to the impact of political context in the academic production? Lastly, how can we tackle Venezuelan situation in terms of participatory democracy theory? From my own ethnographic inquiry, I examine the ways in which participatory democracy fades away in the analytical literature favouring instead short-sighted perspectives sometimes very politicized, in quantitative or micro-sociological terms. Finally, my research experience allows me to draw conclusions on the difficult task for the political sociologist as he/she faces an alternative political model.