repertoire Répertoire

Les délaissés urbains : supports d'une participation citoyenne constitutive de nouveaux territoires ?

 
 
 
 
 
DEMAILLY Kaduna-Eve (2011), "Les délaissés urbains : supports d'une participation citoyenne constitutive de nouveaux territoires  ? Le cas des jardins partagés de l'est parisien", communication à la deuxième journée doctorale sur la participation du public et la démocratie participative, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, 18 octobre 2011.

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

 
La ville est composée d'espaces bâtis, d'espaces verts, de cours d'eau et de friches que l'on appelle le délaissé urbain. Cet espace autrefois marginalisé est désormais envisagé comme un support de participation des citoyens à la production de territoires urbains. Un tiers des jardins partagés, apparus à Paris à la fin des années 1990, a été installé sur des délaissés constituant une valorisation majeure de ces espaces en creux. Gérés par les habitants, regroupés en association, ils sont encadrés par la Municipalité dans le cadre du Programme Main Verte. Mais, dans quelle mesure le jardinage des délaissés par les citoyens permet-il la constitution de nouveaux territoires urbains coproduits? Et l'investissement dans ces projets traduit-il une implication des habitants dans la vie politique du quartier et de la Cité ? Cette étude, débutée en 2009, s'appuie sur l'emploi de techniques d'enquêtes sociologiques et est centrée sur les délaissé jardinés de l'est parisien. L'objectif de cette communication est double : dégager le rôle des habitants dans la production de l'espace urbain et dans les processus décisionnels ; analyser le délaissé jardiné comme potentiel catalyseur de participation des citoyens à la vie politique locale par l'étude des dynamiques d'entre-soi et d'entregent.
 
 

 

 Abstract 

 
The city is made of built spaces, green spaces, watercourses and wastelands that we will refer to as urban neglected spaces. These spaces were once marginalized.  Today, they are considered as a possible support of civic participation producing urban territories. One third of the community gardens created in Paris at the end of the 1990's were established in neglected spaces, which allowed a rise in value of these hollowed-out spaces. They are managed by the inhabitants gathered in associations supervised by the Programme Main Verte (Green Fingers Program) initiated by the City Hall. To what extent does the gardening of those neglected spaces by the citizens allow the creation of new co-produced urban territories? Can the investment of the inhabitants in those spaces be understood as an involvement in the political life of the neighbourhood and the City? This study, which started in 2009 is based on sociological inquiry techniques and pinpoints the neglected gardened spaces in the eastern Paris. This presentation has two purposes: first, emphasizing the inhabitants' role in the creation of an urban space and in the decision making processes; second, analyzing the neglected gardened space as a possible catalyst in civic participation to the local political life. To that end, we will study of the dynamics of small community building and large network building.