repertoire Répertoire

La démocratie participative comme structure d'opportunité et de renforcement de la notabilité sectorielle

 
 
 
 
 
MASSARDIER Gilles, SABOURIN Éric, LECUYER Lauren et AVILA Mario (2011), "La démocratie participative comme structure d'opportunité et de renforcement de la notabilité sectorielle. L'exemple du "développement rural durable territorial" au Brésil, territoire Aguas Emendadas", communication à la Journée d'études sur les effets de la participation, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, 21 octobre 2011.

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

 
Cet article se donne pour objectif principal de prendre au sérieux une posture scientifique : désenclaver l’analyse des arènes participatives en les réinsérant dans les rapports de pouvoir du  policy making territorialisés à travers l’exemple de la participation des agriculteurs familiaux au « développement territorial rural durable » au Brésil (territoire Aguas Emendadas). A cette fin, cette recherche a croisé deux sociologies : une sociologie des trajectoires militantes et des répertoires d’action collective des participants et une sociologie de l’action publique.  
La première partie expose les spécificités du dispositif territorial et participatif de développement rural durable et ses  récentes évolutions. Ces spécificités structurent la participation, qui se trouve captée par des notables du système de représentation des communautés d’agriculteurs. La seconde partie décrit les trajectoires sociales et militantes ainsi que les répertoires d’action collective de ces participants les plus saillants, montrant l’institutionnalisation d’un « noyau dur » de la participation. La troisième partie analyse la notabilité en participation puisque la longévité dans le système participatif de ces notables sectoriels renforce leur militantisme institutionnel et leur « leadership transactionnel ».  L’efficacité de ce système repose sur la capacité de formatage technique et financier des projets de politique publique que les représentants des agriculteurs négocient avec les techniciens de l’agriculture (agence d’appui technique agricole et administrations). Ces collusions entre leaders transactionnels sectoriels et techniciens fabriquent au final une « coalition de cause » qui, dans et au-delà du dispositif participatif lui-même, définit le  policy making et le contenu de la politique de développement territoriale rurale durable du territoire Aguas Emendadas.
 
 
 

 

 Abstract 

 
The objectives of this paper is to understand the effects of participation on the participants themselves on one hand Territories, projects networks and on policy on the other hand, through the example of the participation of family farmers in the case study of rural territorial and sustainable development in Brazil, especially in the territory Aguas Emendadas. In this way, the paper is articulating sociology of participation, sociology of social and political paths.
The objectives of this paper is to understand the effects of participation on the participants themselves on one hand and on policy on the other hand, through the example of the participation of family farmers in the case study of rural territorial and sustainable development in Brazil, especially in the territory Aguas Emendadas. In this way, the paper is articulating sociology of participation, sociology of social and political paths and of 'repertoires of collective action', and policy making analysis. In first part, the paper describes the specificities of territorial, participatory and sustainable rural development policy and its recent developments in Brazil. In a second step, it describes the social and political trajectories and possibilities of farmers that are including in participation process as well as their 'repertoires of collective action', allowing, in a second step, to build three analytic categories of participants and participations describing a hierarchical structure and a "hard core" of participation process. In a third step, the paper outlines the provisions of this "hard core" to develop an institutional activism whose effectiveness depends on formatting technically and financially the projects of public policy negotiated with the agricultural technology system (technical support agency for agriculture and administrations). These collusion is finally building an "advocacy coalition" which, in and beyond the participatory mechanism itself, defines governance and content of territorial, rural and participatory planning policy.