repertoire Répertoire

Délibération et participation : affinités électives ou concepts en tension ?

 
 
 
 
 
SINTOMER Yves (2011),
"Délibération et participation :
affinités électives ou concepts en tension ?", 
Participations, n°1, pp.239-275.
 

                                                                                                                 

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

 
Les notions de délibération et de participation peuvent sembler complémentaires. Pourtant, elles sont en même temps dans un rapport de tension. Participation du grand public et délibération de qualité ont souvent été opposées. Comment rendre compte de ce paradoxe ? L’article étudie tout d’abord la façon dont les républiques antiques et modernes ont posé le rapport entre délibération et participation, en insistant plus particulièrement sur Durkheim, symbole d’un certain paternalisme républicain. Il retrace ensuite comment l’émergence d’une théorie de l’espace public chez Habermas puis dans les sciences humaines et sociales a constitué une rupture démocratique par rapport à cette tradition, l’enjeu étant cependant de forger une conception réaliste de l’espace public. La troisième partie explore les théories de la démocratie délibérative, marquées par une tension entre les approches centrées sur la délibération de mini-publics et celles qui placent la focale sur la participation du grand public. En conclusion sont explorées les relations entre les notions de délibération, de participation et de représentation.
 
 

Plan de l'article

 
République et délibération : entre participation démocratique et crainte des masses
Délibération et participation démocratique dans les républiques antiques
Délibération et communication dans la vision durkheimienne
Le républicanisme face à la délibération des masses
 
La théorie de l’espace public et la procéduralisation de la démocratie participative
La notion d’espace public dans les années 1960
La reformulation de la notion habermassienne et sa reprise par les sciences sociales et humaines
L'idée d’une démocratie procédurale
La procéduralisation de la démocratie participative
 
La démocratie délibérative : quelle participation du grand public ?
La notion de démocratie délibérative
Qu’est-ce que la délibération ?
Délibération démocratique vs. démocratie délibérative ?
Un bilan ambivalent
 
Conclusion
 
 

 

 Abstract 

 
Deliberation and participation are often seen as complementary. Nevertheless, they could also be in tension. A good deliberation and the participation of the many have often been opposed. How is it possible to understand this paradox? The article begins with an analysis of the way in which ancient and modern Republics have articulated deliberation and participation. A special emphasis is put on Durkheim, whose position symbolizes a paternalist Republicanism. The second part explains how the emergence of the concept of the public sphere, in Habermas’ work and in the social and human sciences, represents a democratic shift in comparison with this Republican tradition, and how the challenge is to propose a realistic conception of the public sphere. The third part focuses on the theories of deliberative democracy, which are divided between those who put the light on the deliberation of mini-publics and those who insist on the participation of the mass public. The conclusion explores the relationships between deliberation, participation, and representation.
 
 

 

 Yves Sintomer :
Vidéo de la conférence donnée à l'occasion du premier Congrès du GIS Démocratie & Participation, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, 19 octobre 2011.

 

 

 

 Luigi Bobbio :
Vidéo de la discussion de la conférence